(Vidéo) Mathieu Bock-Côté décrypte le langage médiatique français pour parler des violences en France

Insécurité: «Ce qui me frappe c’est le langage médiatique pour parler de ces réalités», analyse le sociologue québécois Mathieu Bock-Côté, faisant référence à 1984 de George Orwell dans L’heure des Pros. Il prend un exemple: « diversité mal intégrée » devient « jeune » dans la bouche de nos grands médias.

Un commentaire

  1. J’ai souri quand j’ai entendu parlé d' »orwellien », mais c’est autre chose en fait. C’est la peur de devoir demander à l’armée, à la Police, à la Gendarmerie de prendre tous ces individus qui rejettent la France et de leur foute dehors de nos frontières : femmes, hommes, enfants et biens.
    Il y en a marre de ces pauvres immigrés qui n’y sont pour rien avec leurs enfants qui sont des délinquants alors qu’ils n’ont pas su s’intégrer. Mais ils ont su intégrer les revenus donnés de la CAF, … Ce n’est pas de notre faute s’ils n’ont que la moitié d’un cerveau pour comprendre notre langue et notre culture. Ils ne servent donc à rien, sauf à nous bouffer le Pays. Et chez moi, si tu ramènes pas au pot, t’as pas à bouffé, t’as pas de logements et t’as aucun droit.

Laisser un commentaire