David Lisnard: « Je ne me contenterai pas de regarder se disloquer la société française »

(Extrait de son fil Twitter, les articles liés sont les nôtres) « A chaque attaque de policiers et a fortiori attentat se succèdent instantanément réactions émotionnelles et postures martiales. Cela renvoie à l’impuissance de la politique actuelle et réjouit les agresseurs idéologisés à l’anti France.


« Seuls les actes comptent »

La situation ne se traitera ni avec le théâtre communicationnel ni avec la démagogie. Avec quelques-uns (cf tribunes et prises de positions), nous proposons d’engager un travail profond pour retrouver autorité et respect.

Une politique ferme, déterminée, avec une nouvelle façon de gouverner pour parvenir à des résultats concrets en matière de protection et répression, d’immigration, d’instruction et éducation.


Je ne me contenterai pas de regarder se disloquer la société française

Notre devoir est de gagner pour changer de mode de gouvernement, sortir du théâtre communicationnel, gouverner: faire appliquer les lois et les règles, avec constance, esprit pratique et culture du résultat.

Proposer une vision, la faire adopter et rendre des comptes sur l’exécution des choses, en l’occurrence en matière de sécurité, d’immigration, de civisme et de transmission d’une «spiritualité française».

Policiers et enseignants égorgés, professeurs agressés, forces de l’ordre attaquées, pompiers molestés, écoles brûlées, tout cela participe du même phénomène violent et idéologique anti République et plus largement anti France.

La réponse sera régalienne et culturelle, civilisationnelle. Elle nécessite de sortir du conformisme des techno-gouvernants et de travailler sérieusement dans la durée.


Quelques mesures d’urgence

  • Faire exécuter les peines, diffuser les résultats des tribunaux, leur donner de vrais moyens et récompenser les plus performants sur les délais et l’exécution des peines prononcées.
  • Expulsion des délinquants et criminels étrangers condamnés et refus d’accorder la nationalité française à tout étranger ayant été condamné même à du sursis (exemple récent du Danemark)
  • Adopter un moratoire sur l’immigration et ne délivrer de visas que pour les étudiants (qui justifient de leur niveau d’études) et les vrais demandeurs d’asile et en mettant donc fin au regroupement familial. Etc ». (voir mes tribunes en la matière).

Un commentaire

  1. on attend qu’une équipe de politiques de droite, de vraie droite, fasse émerger un candidat qu’elle soutiendra avec un programme clair comme celui que vous énoncez – l’heure est trop grave, il faut faire vite

Laisser un commentaire