(MàJ) Brune Poirson part faire appliquer sa loi anti gaspillage chez Accor tout en étant nommée « députée en mission »!

Mise à jour du 25/04/2021: Scandale: Brune Poirson, qui a arrêtée la politique (voir ci-dessous) est remplacée par son suppléant Adrien Morenas alors que c’est interdit mais le premier ministre la garde en tant que «députée en mission» pour ne pas avoir d’élection législative partielle. Un déni de démocratie incroyable!

Article du 19/04/2021: Brune Poirson, l’ex secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique a annoncé sur Facebook le 6 avril dernier qu’elle quittait son siège de député à l’Assemblée Nationale après trois années dans le gouvernement d’Emmanuel Macron. Elle se dit fière d’avoir initié sa loi « anti gaspillage » et d’avoir engagé au niveau international une action en faveur de la transition écologique.

Pas d’élection partielle

Elle revient sur son travail de terrain qui a permit de défendre les agriculteurs, la sauvegarde du patrimoine ou encore le service public de proximité. Elle part et laisse sa place à son suppléant : Adrien Morenas grâce à un tour de passe-passe pour éviter les élections législatives partielles. Selon le terme qui lui est dédié, elle pantoufle, elle passe du public au privé et si elle revient un jour, elle rétropantouflera

Brune Poirson rejoint le groupe Accor comme Directrice du Développement Durable. Elle arrive ainsi avec sa notoriété et son carnet d’adresses. Ne sommes-nous pas dans le conflit d’intérêt? ça en a tout l’air! La méthode Macron qui consistait à débaucher des cerveaux de la société civile voit une limite majeure à ce système : c’est l’arroseur arrosé!

Laisser un commentaire