(Vidéo) 30 secondes de racisme anti-blancs d’une universitaire « vue à la télé »

Attention, vidéo violente. Voici une plongée dans 30 secondes de racisme anti-blancs proféré par l’universitaire Maboula Soumahoro, une représentante du mouvement « décolonial » Elle participait en 2016 à un camp d’été interdit aux blancs, ce qu’elle a réfuté en 2016 en parlant de «femmes blanches voilées».
Elle a été prononcée aux cotés d’Houria Bouteldja, du parti des Indigènes de la république, à laquelle on doit ce genre d pépite: «Si une femme noire est violée par un Noir, c’est compréhensible qu’elle ne porte pas plainte pour protéger la communauté noire» (le Figaro, 15/10/2020).

Pour ceux qui souhaitent avoir cette réunion au complet et le contexte, voici le lien de cette organisation (à partir de 42’30) qui organisait un débat suite au passage de Houria Bouteldja dans « Ce soir ou jamais ».
A noter que la journaliste courageuse de France Info, Claire Koç, qui a expurgée cette vidéo a reçu des insultes et des menaces de mort pour avoir dit qu’elle « aimait la France ».

2 commentaires

  1. mais comme le racisme n’existe pas , car une seule race sur terre , la race humaine et une seule race ne peut pas être raciste contre elle même . par contre la race humaine est divisé par des communautés haineuse comme cette fille bien contente de vivre en France ou elle peut ouvrir sa gueule car en Afrique les filles doivent se la fermer et écarté les cuisses c’est tout . ça se sont des paroles de racaille , car des Africaines j’en connait de marier avec des blancs et vice versa et pas de problème .

Laisser un commentaire