Le maire communiste de Villejuif retire une grande partie de l’armement de sa police municipale

Le maire communiste de Vilejuif, Pierre Garzon, va soumettre dans 3 jours au Conseil municipale le voeu de désarmer en grande partie sa police municipale, au nom de ce qu’il appelle une « police de proximité ». Il projette de retirer aux policiers leurs lanceurs de balles de défense (LBD) et leurs Tasers (marque de pistolet électrique), ainsi que de supprimer la brigade canine.

Interrogé par Le Parisien, l’édile considère que ces armes « génèrent même un sentiment d’insécurité, de crainte ». On croit rêver !

Laisser un commentaire