Pour le député européen LREM Stéphane Séjourné, il faut décompter le temps de parole de Zemmour comme celui d’un homme politique

L’offensive du pouvoir contre la chaîne CNews, dont les audiences ont dépassées sur certaines journées celles de BFMTV, prend forme avec l’interview musclée du député européen et macroniste historique Stéphane Séjourné à l’Opinion ce mercredi 2 juin 2021.

Dans cet entretien, ce proche de Macron étrille CNews, dont certaines émissions, qu’il ne cite pas, «participent à l’abaissement du débat politique français». Rien que ça. Il y a une nostalgie de la télévision de l’ORTF chez LREM, qui regrette que ce soit «Pascal Praud qui reçoive un élu ou un ministre, et non son émission qui est consacrée à cet invité.»
Et pourtant, faut-il le rappeler, La République en Marche participe à toutes les émissions de débat de CNews, y compris le Face-à-face avec Eric Zemmour?

Derrière cet abaissement, n’y-a-t-il pas surtout l’abaissement de l’action du gouvernement, qui se présente comme ne faisant aucune erreur, et se félicite de l’interview de Macron par deux bouffons au nom de la jeunesse, comme le rappelle Eugénie Bastié?


La vérité est qu’Eric Zemmour insupporte le pouvoir

Séjourné poursuit son raisonnement: «Éric Zemmour évolue aujourd’hui dans une zone grise », Il souhaite que le temps de parole du polémiste soit comptabilisé comme celle d’un homme politique. Un mépris suprême de la liberté de la Presse.

Autre reproche, la présence des « experts » sur les plateaux de télévision. Mais le gouvernement n’a-t-il pas choisi de mettre certains experts en avant lors de la crise sanitaire?

Encore plus grave, le député fait un procès d’intention à CNews, mettant en parallèle sa ligne éditoriale avec celle de Fox News (chaine conservatrice américaine) en 2016 qui a «participé à une campagne de caniveau» qui a «favorisé l’élection de Donald Trump». La rédaction de CNews appréciera la comparaison qui ne sent pas bon…

Un commentaire

  1. Il m’apparaît clairement qu’il faudrait décompter du salaire de Président de Macron, le temps qu’il passe à faire campagne pour 2022, déduire également l’utilisation des moyens logistiques de la République et de personnel, pour être égalité avec ceux qui ne sont que candidats. Ceci est un message personnel pour Monsieur Séjourné.

Laisser un commentaire