À la marche des libertés, les pseudo-féministes crient: “Les Blancs derrière! Les mecs derrière!”

S’il fallait une preuve que les idées « woke » et racistes anti-blancs étaient présents en France, après les propos (non poursuivis par le procureur de la République) d’Audrey Pulvar sur « les blancs qui doivent se taire », les « féministes » qui défilaient contre l’extrême-droite ont installé un cortège « non-mixte » dont les hommes étaient exclus. Et les blancs également. Dans l’indifférence générale.

Laisser un commentaire