(Vidéo) proposer l’interdiction le port de signes religieux pour les assesseurs de bureaux de vote, c’est « être d’extrême droite » selon LREM

Soumission quand tu nous tiens…

Dimanche, une polémique avait émergée suite à la publication d’une vidéo de Jordan Bardella dans un bureau de vote ou une femme portant le hijab à Saint-Denis (93) lui faisait signer le registre des électeurs inscrits. La gauche et la majorité avaient salué la présence de cette femme, au nom du « civisme ». L’image en tous cas n’était pas « neutre » politiquement puisque la gauche, Libération en tête lui ont reproché de publier cette image, même sans plus de commentaire, sur ces réseaux sociaux.

Mercredi, nous avons assisté à l’Assemblée Nationale à un débat surréaliste où Marlène Schiappa et LREM ont refusé un amendement du député du Modem et partenaire de la majorité François Pupponi pour obliger la neutralité religieuse des assesseurs de bureaux de vote.


Assimiler tout à l’extrême droite

En réponse, la majorité a repoussé cet amendement en considérant que les assesseurs ne concourent pas au service public et que c’est une proposition « d’extrême-droite ».

Voici ce que déclare Julien Aubert à ce sujet dans l’hémicycle:

« Considérer l’Egalité dans un bureau de vote en traitant son président de la même manière que son assesseur n’est pas ‘d’extrême droite’ (…) Nous ne sommes pas qu’une démocratie, nous sommes aussi une République ! »

Julien Aubert, à l’Assemblée Nationale

Voir notre dossier sur le voile islamique.

2 commentaires

  1. Nous sommes sur un continent chrétien, dans un pays certes laïc mais demandant de la neutralité dans nos instances, et professions reliées au public.
    Ainsi la croix, l’étoile … doit être derrière le vêtement donc le foulard islamique… doit aussi ne pas être présent.

Laisser un commentaire