Les profs de moins de trente ans se prononcent majoritairement contre la laïcité

L’Observatoire de l’éducation de la Fondation Jean-Jaurès ont publié un sondage de l’IFOP ce mois-ci, qui interroge des professeurs en décembre 2020 sur leur conception de la laïcité à l’école. Et ses conclusions sont inquiétantes à bien des égards. Il intervient alors que le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer lance un plan de 4 ans de formation des professeurs aux « valeurs de la République ».

Pour contextualiser cette enquête, c’était l’objet d’un de nos articles dès l’année dernière, désormais en France, plus de la moitié des professeurs (53%) ont déjà assisté à des contestations des cours ou de la discipline, soit plus de 7 points depuis 2018. Ces protestations concernent les corps de sport (27%), les cours sur la laïcité (26%) ou les cours d’éducation sexuelle et de lutte contre les stéréotypes (25%). Et, cela va sans dire, ces contestations se font très majoritairement au nom de l’Islam.


Les jeunes profs « bienveillants » face au séparatisme

Ce que l’on constate dans ce sondage, c’est que les jeunes profs de moins de trente ans décrochent de leur aînés sur la visibilité des signes religieux (comme le voile islamique) à l’école dans le sens d’une plus grande permissivité. Ils sont ainsi 57% pour le port du voile à l’Université, à rebours de l’ensemble des professeurs interrogés (36%).

Mêmes proportions pour l’approbation du port de signes religieux ostensibles pour les accompagnateurs de sorties scolaires avec une approbation à 56 %, contre 34% pour les professeurs au-delà de 30 ans. Les horaires réservés aux femmes dans les piscines municipales trouvent grâce à 59% jeunes professeurs.


Revenir sur les Lois existantes?

Enfin, ils sont 38% des professeurs de moins de trente ans à adouber le port de signes religieux par non seulement les professeurs mais aussi l’ensemble des fonctionnaires, alors même que la Loi l’interdit.

Qu’on se le dise, avec des « formateurs de l’esprit » comme ceux-là, la France se prépare des lendemains difficiles.

Voir le PDF de l’enquête complète.

Un commentaire

Laisser un commentaire