Quand Joe Biden niait farouchement que le gouvernement afghan plierait face aux talibans

Le président Joe Biden a fait partir les troupes américaines d’Afghanistan et imaginait retirer ses derniers intérêts militaires et stratégiques d’ici 6 à 12 mois. Patatras, en l’espace d’une semaine, les talibans ont repris le contrôle de l’ensemble du pays, forçant le président actuel Ashraf Ghani à l’exil. Tandis que les talibans font recouvrir les représentations de femmes dans les rues par de la peintures, il faut admirer l’aplomb avec lequel Joe Biden prétendait le mois dernier devant des journalistes mieux informés que lui que ce n’est pas du tout prêt d’arriver. Il assénait ainsi:

« Nous avons dépensé plus de mille milliards de dollars en 20 ans. Nous avons entraîné et équipé, avec de l’équipement moderne, plus de 300 000 forces afghanes. »

Joe Biden

Vidéo de la conférence de presse (en anglais) du 8 juillet 2021

Un commentaire

  1. Cela laisse un froid dans le dos. Il faut retenir la leçon : avec les musulmans intégristes il ne faut jamais penser avoir gagner. C’est comme un champignon, il revient et croisse encore plus vite.
    Il faut aller jusqu’à l’os et tout raser.
    Maintenant, avec ce vivre arrière et une Europe centrale aux mains des intégristes, l’Europe doit se préparer à la Guerre avec ces prochains ennemis.
    Pour la France, il faut remplacer EM par un pouvoir plus fort et déterminé, militarisé et rendant à nos soldats leurs Fierté en combattant.

Laisser un commentaire