Plan de relance: l’Union européenne tourne le dos au nucléaire

Dans le plan de relance post-Covid, 250 milliards d’euros d’obligations vont être générées par l’Union européenne d’ici 2026.
L’objet de ces produits financiers ? Soi-disant favoriser la transition énergétique. Mais le délice est d’écouter le commissaire au budget Johannes Hahn préciser la nature réelle la taxonomie (dont nous parlions en avril dernier) retenue par l’Union.

Elle comprend bien l’isolation des bâtiments, les transports écologiques… mais, alors que les investissements dans le nucléaire civil, pourtant très faible pourvoyeur d’émissions de gaz carbonique, ne pourront relever de ces obligations, les centrales à gaz, dans certaines conditions, elles, le seront! Absurde, vous avez dit absurde?

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. Combien de temps allons nous courber l’échine devant les diktats de l’Allemagne vassale servile des USA, qui n’ont qu’un projet, faire en sorte que lEurope ne devienne pas une puissance économique supplémentaire.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 003 043 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :