Un mineur non accompagné lance à une magistrate: «Je suis là pour piller la France»

En une phrase, tout était dit: « Je suis là pour piller la France ». Elle émane d’un mineur non accompagné (MNA) devant le tribunal pour enfants. Il y a l’hébergement, que l’Aide Sociale à l’Enfance ne peut refuser quitte à placer les enfants dans des hôtels, l’organisation d’activités comme un stage de char à voile sur trois jours et une allocation jusqu’à 170 euros par mois sans contrepartie.

«Nous avons 50% de placements réussis, mais il est vrai que beaucoup prennent le foyer pour un hôtel et vont “délinquer” dans le nord parisien.»

Un responsable de la Protection Juridique de la Jeunesse cité par Le Figaro [PAYANT]

Nous vous avons souvent parlé des « MNA » ainsi que des statistiques ahurissantes des violences qu’il commettent. Sans parler du terroriste pakistanais de 25 ans auteur d’un attentat près des anciens locaux de Charlie Hebdo. Cette année il devrait encore y avoir plus des trois-quart des mineurs amenés au tribunal qui relèvent de cette catégorie des MNA dont une grande partie sont des faux mineurs (mijeurs), algériens ou marocains. Et dans ce groupe, beaucoup de toxicomanes.

La République en Marche avait rejetée la proposition de Loi d’Agnès Thill visant à lutter contre la fraude à l’identité des Mineurs non accompagnés en octobre 2020.

Laisser un commentaire