L’expulsion d’un soudanais de 21 ans auteur d’une dizaine de condamnations rejetée par la Justice

Le Préfet de Maine-et-Loire souhaitait qu’il soit expulsé. Au terme d’une audience au tribunal des référés, un réfugié soudanais de 21 ans multirécidiviste restera en France avec sa famille. Arrivé en France il y a 9 ans avec sa famille, Il comparaissait une nouvelle fois pour une affaire de stupéfiants.

A l’origine de ce refus d’expulser l’individu, le fait que le tribunal ne considère pas qu’il représente une « menace à l’ordre public » et, de surcroît, qu’il soit protégé par la jurisprudence de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme.

Son avocat, Maitre Hamid Kaddouri, indique à nos confrères de Ouest-France:

«Je pense encore que les juges ont également été sensibles aux efforts d’intégration dont mon client a fait preuve, soulignait ce lundi Me Kaddouri. Il a travaillé pendant sa détention et il est ressorti de la maison d’arrêt avec un projet. Il a compris la leçon».

Ouest-France, 13/09/2021

La fameuse « leçon » qu’on lui a déjà administré une dizaine de fois…

Un commentaire

  1. Le système est peuplé d’incapables bien heureux d’avoir ce type de dossiers « presse » pour paraitrent et faire semblant d’être utiles. Mais dans le fond de sont des gens médiocres qui en faisant cela se font un public tout aussi basique et peu a regarder vers le haut pour la France qui se ferra la voix de ces illustres invisibles qui n’ont jamais pus par leur mérite être un jour remarqué.

Laisser un commentaire