(Vidéo) Avec 1.650 places de prison construites au lieu de 15.000 prises, le quinquennat Macron vire au tragique

Les 24.000 places de prisons supplémentaires souhaitées par Nicolas Sarkozy ont été stoppées par François Hollande. Et le bonimenteur Emmanuel Macron, qui s’était engagé sur 15.000 places de prison nouvelles (c’est toujours sur le site d’En Marche) avec un objectif de 80% des détenus en cellule individuelle lors de sa campagne électorale, a revu son objectif à 7.000… sur plusieurs quinquennats.
Et si le premier ministre Jean Castex parle aujourd’hui de 8.000 places de plus pour tenter de masquer le fiasco, il ne sera pas en poste quand ceci se réalisera par d’autres. Et de s’abriter derrière la question du prix du foncier pour expliquer l’inexplicable… Les premières livraisons ont eu lieu mais ce chiffre ne sera atteint qu’à partir de 2025 et jusqu’en 2027… Sa majorité n’a jamais consacré l’effort budgétaire pour atteindre ses propres objectifs, se réveillant avec l’arrivée d’Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice.

«Nous construirons 15.000 places de prison supplémentaires sur le quinquennat, soit environ un quart de plus qu’aujourd’hui.»

Emmanuel Macron, rapporté par Le Figaro

3 commentaires

  1. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, ils expliquent la finalisé des blablals présidentiels, c’est-à-dire : se foutre de la gueule du pays et du peuple, la prochaine fois, à défaut de rectification radicale, tout et tous vont crever.

  2. Il s’agit d’un nouveau concept l’emprisonnement libre qui repose sur la volonté du coupable à se reconnaître coupable et de ce fait à s’auto créer des remords et donc une envie de ne plus recommencer. Maintenant ils ne sont pas aidés, ils restent des femmes en jupes, de belles voitures, des gens que l’on aime pas, des travails trop pénibles et répétitifs sur la durée, … Bref, il faut accompagner le système pour continuer à les laisser plus nous pourrir la vie.

Laisser un commentaire