La maire de Cologne autorise l’appel à la prière islamique dans les rues

La maire [indépendante, mais soutenue par les grands partis de gauche] de Cologne en Rhénanie du Nord-Westphalie, Henriette Reker a rendu public le fait que les musulmans de sa ville pourraient désormais lancer l’appel à la prière du vendredi par haut-parleurs, et ce pour une durée minimum de deux ans.
Elle a ainsi répondu favorablement aux pressions de la communauté turque, dont le siège des trois principales composantes (la direction des Affaires religieuses, Milli Gorus et l’Union islamique turco-européenne) ont toutes leur siège dans la ville.

« Nos concitoyens musulmans font partie intégrante de notre ville. Le son de l’appel à la prière en plus des cloches des églises de notre ville montre que la diversité est valorisée à Cologne et que cette diversité se vit ici »

Henriette Reker, maire de Cologne, 10/10/2021

Cette femme politique de 64 ans s’était déjà illustrée par le passé après l’agression sexuelle de quelques 500 femmes (dont 2 viols) durant la nuit de la Saint Sylvestre 2015/2016 dans sa ville en donnant comme conseil aux femmes de se tenir «à une certaine distance, plus longue que le bras» des inconnus. Elle avait été peu de temps avant été poignardée par un individu d’extrême droite venu de Bonne et opposé à l’arrivée des réfugiés syriens.

Un commentaire

  1. Nous marchons sur la tête.
    Ces politiques enflamment leurs populations.
    Il est incompréhensible dans un monde où partout on tire sur le catholicisme et sur la religion en général que des chefs puissent à ce point mettre en avant la religion musulmane. Le diable serait il déjà en train de danser ? Si c’est cela, la Parousie est proche.

Laisser un commentaire