(Vidéo) Interview de Philippe Juvin (5/8) Retisser le lien entre les français et leur Justice

Le candidat au Congrès LR, Philippe Juvin, a accordé à La Droite au cœur une interview exclusive en 8 parties. Il détaille ici plusieurs éléments de son programme sur la magistrature et l’exécution des peines de prison.

La Droite au cœur: Quelle mesure phare de votre programme permettrai de retisser un lien de confiance abimé entre les français et leur justice ? Selon un sondage CSA du 29 sept 2021, 68% de la population juge la justice trop laxiste et 53% affirment ne pas avoir confiance en la justice.

Philippe Juvin: Bien sûr, alors il y a beaucoup à faire, il faut tout reprendre à zéro sur la Justice. Ce qui est le plus important en matière de Justice, ce n’est pas la gravité et l’importance de la peine, c’est sa certitude.
Vous causez une infraction, il faut que vous soyez certain que vous allez être condamné, pas forcément à quelque chose d’extrêmement grave parce qu’on a peut-être pas les moyens de l’appliquer mais quelque chose de certain. Or, vous savez qu’aujourd’hui, la plupart des délinquants savent qu’ils ne vont rien avoir: un petit rappel à la Loi, une peine avec sursis qui en réalité ne change rien à leur vie. Moi, je veux des peines, peut-être plus courtes, y compris qu’on en vienne à des peines très courtes de quelques jours. Quand vous avez cassé une voiture, vous prenez 10 jours de prison, pas 3 mois avec sursis, dix jours fermes ou 5 jours fermes et au moins vous faites quelque chose.

Il y a une deuxième mesure que je souhaite absolument prendre, qui consiste à dire qu’on ne peut pas être juge si on n’a pas beaucoup vécu. Être juge nécessite une expérience humaine et une maturité probablement je crois le plus importante dans nos activités. Parce que le juge, vous jugez de l’honneur des gens. Voyez-vous, je crois qu’il faut que nous réfléchissions à un système où on ne puisse ne pas être juge avant un certain âge, qu’on ait fait autre chose avant.  Les britanniques ont des systèmes intéressants. Ma proposition c’est qu’on ne puisse pas devenir juge avant l’âge de 35 ans. Qu’on puisse être formé à autre chose avant : avocat, juriste, policier… Et ainsi, vous arrivez dans un tribunal avec de l’expérience humaine. C’est difficile je trouve d’envoyer quelqu’un en prison quand on a moins de 25 ans. Que sait-on de la vie ?

Voir aussi: Le portrait de Philippe Juvin.

Laisser un commentaire