A Marseille, un clandestin en scooter met en danger trois policiers et écope d’un rappel à la Loi

Les mots manquant parfois pour décrire avec précision le laxisme de la Justice en France. À Marseille, le 28 octobre 2021, Redouane M., un clandestin algérien, né en 2000, sous la menace d’une obligation de quitter le territoire (OQTF), grille, avec son scooter, un feu rouge, et circule en voie de bus tout en dépassant par la droite.
Quand il est arrêté par trois motards de la police, ceux-ci constatent que son scooter n’est pas assuré et que, de surcroit, il a masqué sa plaque d’immatriculation pour dissimuler un des chiffres de sa plaque.


Une foule hostile

Son test salivaire prouve qu’il est positif au cannabis. Bref, on se dit que bon, le type ne devrait pas la ramener, quoi… Mais voilà, Redouane M. tente de s’enfuir. Les policiers le rattrapent.
Que fait Redouane M. ? Il tente de rameuter du monde autour en hurlant en arabe. Autour des policiers se forme désormais une foule hostile. Les forces de l’ordre doivent faire usage de gaz lacrymogène pour pouvoir effectuer l’arrestation comme il se doit. Et Redouane M. est enfin, transporté au poste de police.

Le bilan de notre brillante Justice? Redouane M. a vu son scooter confisqué, et il écope d’un rappel à la Loi. Magnifique, n’est-ce pas?

2 commentaires

  1. Trop c’est trop 🤬! Exigeons UN REFERUNDUM NATIONAL décrétant que NOS JUGES SOIENT DESORMAIS ELUS (!) -pour 4ans?- afin qu’en fonction de LEURS BILANS judiciaires ils soient donc donc…SANCTIONNABLES et REVOCABLES! 😡!

Laisser un commentaire