(Vidéo) Le hijab unisexe de Benetton: quand l’Islam politique instrumentalise l’inclusivité

La marque textile Benetton a toujours été spécialiste en campagnes publicitaires provocatrices. Ainsi, dans les années 90, elle n’avait pas hésité à présenter un malade du SIDA sur son lit de mort pour promouvoir ses produits.
Ce mois-ci, c’est dans le cadre d’une collaboration avec le rappeur italo-tunisien né en 1993, Ghali qu’est née une nouvelle polémique, bien dans l’air du temps, et qui n’a rencontré « aucune réticence » en interne. Il s’agit d’un « hijab pour homme », dit hijab unisexe.

Voici comment se défend le rappeur :

« Je suis fatigué que tout ce qui est arabe ou tunisien soit associé à quelque chose de négatif (…) Je pense qu’il est important de dire que cette diversité est une valeur ajoutée »

Ghali

Comme le rappelle Véronique Jacquier sur CNews, cette polémique rappelle celle de décathlon qui avait lancé un hijab de course en février 2019, avant de le retirer devant le tollé médiatique.

Un commentaire

Laisser un commentaire