statue saint michel
  • Temps de lecture du texte - de:2min. • Partage autorisé en copiant le nom du site

Au Sables d’Olonnes, la justice administrative vient de sommer sous six mois la mairie de retirer une statue de Saint-Michel du XIXème siècle, installée sur le parvis de l’église Saint-Michel en 2018, ce que la municipalité conteste. Son maire Yannick Moreau (ex-LR) a réagi:

« Au nom du bon sens et de la ville des Sables d’Olonne, j’ai décidé ce matin de faire appel du jugement du tribunal administratif de Nantes et de demander dans l’attente de la décision d’appel un sursis à exécution (…) Les tribunaux de notre pays ont pourtant autre chose à faire que d’instruire les demandes abusives de laïcistes radicaux complices de la « cancel culture » qui cherchent à déboulonner un par un les attachements culturels millénaires qui ont forgé notre identité collective». 

Yannick Moreau, maire des Sables d’Olonnes, France Bleu, 16/12/2021

La justice motive cette décision par la loi de 1905 de séparation de l’église et de l’Etat qui interdit « d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur l’espace public ».

La statue était auparavant installée au cœur de l’école privée Saint-Michel, dont le terrain a été vendu entretemps.

C’est la fédération de la Libre pensée de Vendée qui est à l’origine de l’action devant le tribunal administratif, et qui a salué cette première décision de justice en ces mots: « il faut respecter les convictions de toutes les citoyennes et de tous les citoyens, et non satisfaire quelques-uns”.
Cette même association avait eu gain de cause auprès de la justice en 2018 en exigeant le déplacement à Ploërmel d’une statue de Jean Paul II, érigée douze ans plus tôt sur une place publique.

Pour donner l’atmosphère qui règne en Vendée, il faut savoir que deux jours plus tôt, une statue de la vierge a été brisée dans un Parc de la ville le mardi 14 décembre.

Une pétition est en ligne pour demander le maintien de la statue.

Un commentaire sur “Aux Sables d’Olonnes, la statue de Saint-Michel menacée de déboulonnage”

Laisser un commentaire