sandrine rousseau pas de violence antifas
  • Temps de lecture du texte - de:1minute • Partage autorisé en copiant le nom du site

Confronté à Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, l’écologiste Sandrine Rousseau a d’une part affirmé que les « antifas » n’avaient jamais frappé personne et d’autre part fait la distinction entre atteinte aux biens et aux personnes pour minimiser encore les violences qui émaillent chaque sortie des « antifas » (marxistes-léninistes, anarchistes, etc.) qui n’ont d’anti que le nom.

Laisser un commentaire