philippe martin socialiste emploi fictif
  • Temps de lecture du texte - de:1minute • Partage autorisé en copiant le nom du site

Philippe Martin, actuel président (Parti Socialiste) du conseil départemental du Gers et ancien ministre de l’écologie de Jean-Marc Ayrault, a été reconnu coupable de détournement de fonds publics pour avoir rémunéré son ex-épouse en tant qu’assistante parlementaire à l’Assemblée nationale entre 2002 et 2013 sans « travail réel ». Cette enquête était en cours depuis… 2017.


3 ans d’inéligibilité

Philippe Martin qui a utilisé la formule de la comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité dite « plaider-coupable » est condamné à 2 ans de prison avec sursis, 70.000 euros d’amendes et 3 ans d’inéligibilité. Ce soir, il reste à la tête du département du Gers, en promettant de continuer « comme par le passé à agir et oeuvrer dans l’intérêt du Gers et des Gersois ». Avec son ex-épouse, il devra maintenant rembourser les 238.000 € qu’elle avait perçus au total à l’Assemblée Nationale (Le Monde).

Rappelons que, pour des faits semblables, en juin 2020, l’ancien premier ministre François Fillon avait écopé de cinq ans de prison, dont deux ferme. Détail: les faits portent sur une plus courte période (de 1998 à 2007 et en 2012), ce qui n’a pas empêché le tribunal correctionnel de lui infliger une amende de 375.000 €, et de l’obliger à rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée nationale.

Un commentaire sur “Du sursis pour un ancien ministre PS qui a rémunéré indûment durant 11 ans son épouse comme assistante parlementaire”
  1. qui peut donc le croire quand il affirme que « comme par le passé, il continuera à oeuvrer dans l’intérêt du Gers et des Gersois, il se fout carrément de la gueule des autres dès qu’il ouvre la b ouche ce mec !

Laisser un commentaire