AccueilÉcologie et santéCOVID19En finir avec les absurdités de la stratégie anti-Covid du Gouvernement

En finir avec les absurdités de la stratégie anti-Covid du Gouvernement

Si la crise du Covid19 se prolonge, c’est parce que le vaccin – contrairement à ce qu’affirmait le gouvernement – ne permet pas le retour à la « vie proche de la normale » (ce que disaient en coeur Alain Fisher et Jean Castex fin août 2021). Avec ses mutations et la très grande circulation dans la population mondiale, il est très difficile de dire quand est-ce qu’elle deviendra que résiduelle.


A quand la fin du Covid-19?

Olivier Véran annonçait que la cinquième vague signerait peut-être la fin du Covid-19…


« La cinquième vague de Covid-19 est peut-être la dernière »

Olivier Véran – 1er janvier – JDD

Plus sceptiques, les épidémiologistes estiment que l’éradication totale du Covid-19 est très improbable car les vaccins actuels ne sont pas une barrière au virus, ils empêchent seulement les formes graves (de l’ordre de dix fois par rapport à un non-vacciné). Les stratégies du « zéro Covid » comme elles furent appliquées en Australie ou en Chine sont très difficilement applicables en France avec la surveillance de nos huit frontières : Belgique, Luxembourg Allemagne, Suisse, Italie, Monaco, Andorre et Espagne et des gestes barrières stricts…
Il faudra sûrement se résoudre à vivre avec le virus, mais qui dit vivre, dit sans masque. Pour Olivier Véran, tant que les variants existeront, nous garderons le passe vaccinal (voir ci-dessous)! Donc, on est susceptibles de devoir se faire vacciner tous les 3 mois et ce ad vitam eternam

« Le jour où nous ne serons plus sous la menace d’un nouveau variant, nous nous passerons [du pass vaccinal] »

Olivier Véran sur le pass vaccinal, audition au Sénat, 10/01/2022

Au cours de ces deux dernières années, nous avons appris que l’immunité acquise soit avec le vaccin ou soit après avoir contracté la maladie ne dure pas très longtemps (90 jours en moyenne). On sait que le coronavirus se propage dans des milieux clos mal aérés plutôt que par projection de gouttelettes ou contact interpersonnel. On sait que la mortalité liée au virus est faible en dessous de 50 ans et concerne pour l’essentiel (à 80%) des sujets de plus de 65 ans, avec comorbidités. Alors, équipons les endroits clos de purificateur d’air, en avez-vous vu beaucoup autour de vous, vous?


En finir avec l’absurdistan

Il faut donc en arrêter avec les mesures absurdes comme le port du masque en extérieur mais porter les masques les plus adaptés selon l’endroit clos où l’on se trouve. Le Professeur Philippe Juvin préconise les masques FFP2 dans les transports en commun car ils protègent davantage que les FFP1. La vaccination des enfants n’est pas la priorité, il faut déployer les doses vers les personnes les plus âgées de la population, qui sont les plus éloignées de l’information, et tenter de convaincre, sans les insulter, les réfractaires.

Il faut en finir aussi avec les mesures farfelues comme le café qu’on peut boire assis mais pas debout, et qui n’ont pas le début d’une base scientifique. On peut se contaminer assis comme debout. Il faut se poser la question de la pertinence des jauges pour recevoir le public, car elle ne reposent elles non plus, sur aucune donnée scientifique sérieuse. Les « tests concerts » menés en Espagne et en France avec un public jeune et en bonne santé ont montré qu’à J+7, l’incidence était la même entre ceux qui étaient allés au concert et ceux qui étaient restés dans leur canapé. (le groupe contrôle).

Toutes ces mesures ont fait la preuve de leur inefficacité et la population sent qu’on leur vend des fariboles. Seul compte, le bénéfice risque non pas du politique, mais de la population. Enfin, il faut adapter l’hôpital à cette situation de tension qu’une forte contagiosité de la maladie, produit inévitablement. Revenir à la vérité, la transparence et l’apaisement. Ne pas injurier une partie des français, et non pas affirmer mensongèrement, comme l’a fait Gabriel Attal ce matin sur Europe 1, que le Gouvernement ne fermait pas de lit d’hôpital.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :