AccueilMacronBilan MacronLe bilan désastreux de 5 années de Macron sur la sécurité et...

Le bilan désastreux de 5 années de Macron sur la sécurité et l’immigration

Dans la foulée de la lettre ouverte d’Eric Ciotti à Emmanuel Macron sur la situation délétère du Pays après plus de 4 ans et demi de pouvoir, voici, en image et en chiffres, le plus synthétique possible, son bilan calamiteux sur l’Islamisme, la sécurité des français et l’immigration.

“Un quinquennat fort avec les faibles mais faible avec les forts”

Eric Ciotti, Député des Alpes-Maritimes, 10 janvier 2022

Quand le Président Emmanuel Macron sape l’autorité de l’Etat

04 décembre 2020 (Brut): reconnaissance présidentielle de «violences par des policiers».

30 janvier 2020: photo d’Emmanuel Macron arborant un t-shirt anti police du dessinateur Jul.

17 janvier 2018: Malgré un référendum favorable à la construction d’un aéroport et face à quelques centaines de zadistes à Notre-Dame-Des Landes, l’État a reculé, face à la violence et a abandonné le projet.

5 décembre 2020: Emmanuel Macron a provoquée le colère des policiers et de ses instances représentatives quand il a déclaré que les policiers pratiquaient le contrôle au faciès notamment dans le cités.


Ensauvagement: le terme divise jusqu’au sein du gouvernement lui-même

“Entre 2017 et 2022, la violence a augmenté de manière significative.“

Frédéric Péchenard, ancien directeur de la Police nationale entre 2007 et 2012, 10 janvier 2022

Il y a une hausse significative des faits de violence sous Emmanuel Macron: + 10% entre 1er semestre 2019 et 2021. En 5 ans, les coups et blessures volontaires ont augmenté de 18%. Chaque jour 750 Français sont agressés physiquement, y compris pour de la violence gratuite.


En 10 ans (Période Hollande/Macron), le nombre d’homicides et tentatives d’homicides ont doublé.


Les représentants de l’Etat pris pour cible: en 10 ans, les violences contre les policiers ont augmenté de 35%. Les refus d’obtempérer ont explosé. 100 policiers et gendarmes sont agressés chaque jour (1 policier/gendarme blessé par heure)… En 2020, il y a eu en une seule année 20% de maires de plus que l’année passée.


Police : moins de « bleu » sur le terrain, sauf en 2020

  • Notre pays compte moins de policiers et de gendarmes sur le terrain que sous Nicolas Sarkozy, comme l’indique le rapport de la Cour des Comptes publié en novembre 2021 (voir graphique ci-dessous) avec un taux d’engagement en baisse de trois points pour les policiers et de neuf points pour les gendarmes.
  • Les effectifs alloués à l’ordre public et la sécurité publique ont diminué de 10% en 10 ans.
  • Près de 8.500 véhicules à réformer sont maintenus en service dans la police malgré leur mauvais état et 11% des 30.350 véhicules de la gendarmerie ne sont plus opérationnels.
  • Immobilier : 1 commissariat sur 4 est considéré comme vétuste et 80% des casernes domaniales de la gendarmerie ont plus de 25 ans.

Prisons: la grande évasion des promesses

  • Notre pays compte deux fois moins de juges et de procureurs que l’Allemagne.
  • En 4 ans, le taux d’élucidation des homicides a baissé de 8 points pour atteindre 62% en 2020. Deux homicides sur cinq ne sont plus solutionnés !

Près de 30% des peines d’emprisonnement fermes ne sont pas mises à exécution dans un délai d’un an. Il faut attendre 5 ans pour que 95% des peines de prison soient effectivement exécutées.


1 peine de travail d’intérêt général sur 5 n’est jamais appliquée et plus d’1 amende pénale sur 2 n’est jamais recouvrée. Cela va jusqu’à 3 sur 4 pour les amendes pour vols et stupéfiants.


Laxisme pénal : moins de 5% des infractions constatées aboutissent à une condamnation… et toutes ne sont pas exécutées !


Il y a eu 15.000 places de prison promises en 2017 mais seulement 1 950 places de prison supplémentaires sous son quinquennat. C’est à peine plus qu’Hollande (+ 1 380) et presque 4 fois moins que Nicolas Sarkozy (+ 7.000).


Immigration

Près de 25% d’étrangers détenus dans les prisons françaises alors qu’ils ne représentent que 7,4% de la population française.


31% des vols violents commis en France le sont par des étrangers.


Près d’un mis en cause sur deux (48%) de tout type de crimes et délits dans Paris intra-muros est un étranger. Les 3/4 des mineurs présentés à la Justice à Paris sont des étrangers (Notre article sur les mineurs délinquants). En 2017, pourtant, Emmanuel Macron promettait d’expulser tout étranger commettant un délit.


On estime qu’on devrait approcher les 2 millions le nombre d’étrangers entrés légalement sur notre territoire sous le quinquennat Macron: 390.000 étrangers en 2017, 422.000 en 2018, 460.000 en 2019 et 380.000 en 2020 (chiffres détaillés par le Figaro). Pour combien de clandestins?


Faiblesse contre l’Islamisme : les demi-mesures

5% des 2.000 lieux de culte musulmans français (soit 100 mosquées) sont salafistes ou affilés, et 6% (120) sont liés aux Frères musulmans. Or seulement 8 arrêtés ont été pris pour fermer des lieux de culte.


150 quartiers salafistes sont tenus par les islamistes selon une cartographie classée «secret-défense» des services de renseignement révélée par Eric Ciotti. Sur les réseaux sociaux, le discours salafiste est majoritaire.


Sur un contingent de 851 immigrés clandestins inscrits au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), seule la moitié (471) a été reconduite hors de nos frontières depuis 2017.


Depuis 2017, la majorité a rejetée 37 propositions de Loi LR contre le séparatisme, dont le voile pour les accompagnants scolaires et fillette. On a même vu une députée LREM défendre le voile pour fille de 8 ans au nom d’un « procès contre l’islam ».


L’insécurité au quotidien

Il y a 500 zones de non-droit mais seulement 62 quartiers de reconquête républicaine créés par le Gouvernement. Cherchez l’erreur!


La police recense 4.000 points de deal en France dans différents quartiers. Contrairement à ce qu’affirme le ministre de l’intérieur, il y a bien des check-points d’où les caïds filtrent les entrées des habitants.


Sur les 12 millions d’armes en circulation (Notre article), il y a 30.000 armes illégales, dont 4.000 armes lourdes (kalachnikov, Uzi, armes de guerre), qui circulent en France.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :