AccueilImmigrationClandestinsLes chiffres de l'immigration 2021, dernier clou du cercueil pour l'enterrement du...

Les chiffres de l’immigration 2021, dernier clou du cercueil pour l’enterrement du régalien sous Macron

Depuis cinq ans, le sujet de l’immigration n’a jamais intéressé la majorité présidentielle. Ainsi, en avril 2019, en marge du grand débat national qui a suivi la crise des Gilets Jaunes, le Président de la République Emmanuel Macron, n’annonçait-il pas qu’il souhaitait un «débat sur la politique migratoire chaque année» devant le Parlement? Comme le chantait Dalida en 1973, c’était « Paroles, paroles », puisque cela n’a jamais été suivi d’effet.

Sur le plan du régalien, on ne sait pas dire si c’est l’immigration ou l’insécurité qui plombe le plus les cinq ans de macronisme. Aujourd’hui les chiffres du ministère de l’Intérieur depuis ses agences d’immigration (OFII et DGEF) pour l’année 2021 sont parus… Ils sont très mauvais. Et comme dit le gouvernement, en d’autres matières, « on peut discuter de tout, sauf des chiffres ». En voici quelques-uns:


Nationalité française ouverte comme jamais et immigration familiale en forte hausse

  • L’acquisition de la nationalité française a explosé, il n’a jamais été aussi fort depuis le début du quinquennat, avec plus de 94.000  acquisitions de nationalité. Il enregistre une augmentation de 53%, dont près de 80% par décret, suite, notamment, à « l’effet récompense » du Gouvernement au titre des travailleurs de première ligne lors de la crise du Covid19.
  • Le regroupement familial explose depuis 2 ans: +28% en 2020, puis +18% en 2021. S’y ajoute la réunification familiale de frères et soeurs votée par LREM en début de mandat.

Après l’épisode COVID19, l’attribution des titres de séjours et visas repartent en flèche

  • La délivrance de titres de séjour, a grimpé de 22% et surtout des longs séjours (entre 3 mois et 1 an) qui décollent de +54%.
  • Le nombre de délivrance de visas a grimpé de 2,9 % avec un total de 733.069 visas, avec toujours Maroc et l’Algérie en tête, talonné par les Saoudiens qui engendrent une forte hausse.
  • L’attribution de l’asile a bondi de 62%, à plus de 54.000 demandes acceptées. Les déboutés (61% des 104.577) restent en France pour leur immense majorité.
    Elle concerne les Afghans (16.000 ressortissants, soit 62% de l’ensemble, avec un bond en août), suivis par les Ivoiriens (6.200) les Bangladais, les Guinéens, les Kurdes du Turquie, les Albanais et les Géorgiens. 29% de ces demandeurs d’asile sont des gens qui ont échoué dans au moins un autre pays européen, et ont fini par frapper à la porte de la France.
  • Le nombre d’éloignements (NDLR: nouveau nom des Obligations de Quitter le territoire) a baissé depuis deux ans d’un tiers, passant de 23.746 à 13.403. La faute, d’après le ministère de l’Intérieur à la crise sanitaire.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de vote(s): 9

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :