AccueilPolitiqueJean Castex et ses 16 déplacements en jet sur (très) courte distance

Jean Castex et ses 16 déplacements en jet sur (très) courte distance

Depuis un an, le Premier ministre Jean Castex a utilisé 16 fois un jet plutôt que le train ou la voiture en cortège officiel (on sait d’ailleurs qu’il se fait flasher) sur des courtes distances. Et là nous ne parlons plus des 350.000 € du vol privé Tokyo-Paris d’Edouard Philippe en décembre 2017.

Nous avions déjà parlé en mai 2021 de son retour en avion après l’inauguration de la ligne Paris-Nice ou bien du vol vers Châlons-en-Champagne, à seulement 2 heures de Paris par la route. Mais là, on se rend compte que Castex aime s’envoyer en l’air!


Le temps, c’est de l’argent

Et pourtant le Premier ministre tente de montrer un visage tout autre à l’opinion:
« Tout le monde le sait, je suis un grand amateur de trains et passionné des choses ferroviaires », comme il le clamait en décembre 2021, pour l’inauguration de la gare de Saint-Dié-des-Vosges. Car ces avions non seulement polluent, mais coûtent aussi cher au contribuable, c’est-à-dire environ 5.000 € l’heure d’utilisation.

Et c’est l’objet d’une enquête de Mediapart* parue aujourd’hui. On y apprend que la visite du CHU de Caen, le 16 avril 2021, a consisté en un vol de 28 minutes au lieu de 230 kilomètres de voiture. Même topo pour le 2 décembre 2021, Jean Castex préfère le Falcon à la Ligne à grande vitesse pour pouvoir visiter une pharmacie à Angoulême avec Olivier Véran et repartir aussitôt, ça pique un peu.


En même temps « avion à vide » et « relance écologique »

Détail piquant lorsqu’il fait un aller-retour à Nantes pour signer un « contrat de relance écologique » avec la maire Johanna Rolland. Son « bilan carbone » est alors de 2300 kg pour 37 minutes de vol.

Ainsi, dans la même période, il s’est également déplacé dans des villes comme Bordeaux et Lyon en Falcon. Pour un déplacement à Dunkerque, il a même fait venir un avion à vide pour le ramener à Paris.

Evacuant la question écologique, le cabinet de Jean Castex se défend « les déplacements du Premier ministre font l’objet de plusieurs impératifs au moment de leur organisation: la sécurité, la disponibilité et la gestion d’un agenda très contraint ».

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :