AccueilMensongesMensonges d'Olivier VéranPourquoi Olivier Véran a-t-il bidonné l'implication du privé dans les TGV médicalisés?

Pourquoi Olivier Véran a-t-il bidonné l’implication du privé dans les TGV médicalisés?

Interrogé sur France Info mercredi 16 février 2022 au sujet du possible recours excessif à des cabinets privés et notamment à McKinsey pour gérer la crise du Covid19, Olivier Véran a sorti un de ses mensonges dont il est coutumier :

«Notre pays était en guerre. Quand vous devez équiper un TGV en 48h pour transporter des malades intubés, vous êtes contents de trouver des gens qui ont la compétence pour le faire. Ils sont dans le secteur privé.»

Olivier Véran, sur France Info, 16/02/2022

Le ministre Véran démenti par son propre ministère

Le ministère de la Santé a été obligé de démentir les propos du ministre peu de temps après. Contrairement à ce que monsieur Véran affirmait sur France Info, les transferts de patients par des TGV médicalisés n’étaient pas liés au privé le moins du monde. Ce que confirme un des médecins ayant participé aux TGV médicalisés.

«Pour organiser un convoi sanitaire, il n’y a que le Samu et les militaires qui savent faire. Je ne vois pas ce que les cabinets privés auraient pu apporter de plus.»

Jean-Marie Bovis, chef de service du Samu des Landes en 2020

Il s’agissait d’une opération menée «par les services du ministère, des ARS, des établissements de santé, de la SNCF, du Samu (Ile de France et territorial) et de nombreux acteurs publics». Pas moins de dix convois, de la mission Chardon ont été acheminés. Et contrairement à ce qu’indique le ministre, ces opérations étaient opérationnelles depuis fin mai 2019 avec un convoi test, en prévision d’attentats terroristes (Voir vidéo ci-dessous). L’histoire des 48 heures du ministre ne tient absolument pas la route… ou le rail.


Monsieur « la France est prête* » obligé de s’excuser

Du côté du ministère de la santé, on plaide la « bonne foi » du ministre, au terme d’un communiqué de presse lénifiant, alors que les cabinets de conseils acceptant de répondre à Checknews, nient toutes avoir été impliqué en quoi que ce soit dans des telles opérations fussent-elles aéroportés (avec Air caraïbes, qui est une entreprise privée) ou par la route (avec une société privée).

Humiliation suprême pour le ministre qui déteste devoir s’excuser de quoi que ce soit malgré une gestion catastrophique de la crise sanitaire, il a du présenter des excuses aux équipes du public qu’il avait ainsi rabaissé: «le ministre tient à s’excuser auprès de tous les professionnels mobilisés de cette phrase malheureuse et à leur rappeler toute sa reconnaissance».

La question qui se pose désormais c’est pourquoi Olivier Véran a-t-il la capacité de s’enfoncer dans un mensonge aussi énorme et aussi facilement identifiable quand il s’agit des cabinets privés? Est-ce la première chose qui lui soit passé par la tête ou n’avait-il rien de plus convaincant à proposer comme réponse. Rien de plus, à part la « réflexion » sur la stratégie vaccinale de ces fameux cabinets à polémique qui durerait déjà sur un an tandis que le comité citoyen sur la vaccination n’a jamais rendu ses propres conclusions sur le sujet?

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4 / 5. Nombre de vote(s): 5

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :