AccueilPolitique(MàJ) Nathalie Elimas, secrétaire d'État à l'Éducation populaire, finit par démissionner après...

(MàJ) Nathalie Elimas, secrétaire d’État à l’Éducation populaire, finit par démissionner après une enquête accablante

Mise à jour du 8 mars 2022: Nathalie Elimas employait aussi son compagnon au sein de son cabinet. Ce qui est interdit par la Loi dans l’article 11 de loi n° 2017-1339 du 15 septembre 2017… voté par la majorité d’Emmanuel Macron [Marianne – Payant]
Mise à jour du 5 mars 2022: Nathalie Elimas, l’ancienne députée MoDem, a fini par quitter son poste de secrétaire d’Etat à l’Education populaire (Le Figaro).
Mise à jour du 19 janvier 2022: Les conclusions du rapport d’enquête sur la secrétaire d’Etat à l’Education populaire Nathalie Elimas accusée de harcèlement « sont terribles pour elle ». A telle enseigne, selon Europe 1, que Jean Castex lui a demandé de démissionner, ce qu’elle a refusé. Jean Castex, qui ne souhaite pas être contraint à un « remaniement technique » à cause de la solidarité gouvernementale, si près des élections, préfère pour l’instant mettre une sorte de « cordon sanitaire » autour d’elle.

15 janvier 2022: Une nouvelle affaire de harcèlement au sein de la majorité, après les accusations contre les députées LREM Siri Sylla et Laetitia Avia, et la condamnation du député LREM Stéphane Trompille, mais cette fois-ci au gouvernement?

L’Agence France Presse (AFP) a été informée par le biais du ministère de l’Éducation Nationale que Nathalie Elimas, 48 ans, membre du gouvernement depuis juillet 2020, était visée par une enquête administrative sur des soupçons de « harcèlement » et de « maltraitante » au sein de son cabinet. Les auditions étant terminées, y compris celui de la secrétaire d’État, un rapport d’enquête devrait être remis de manière « imminente » selon plusieurs sources.

Dans cette affaire, on dénombrerait une demi-douzaines de victime, avec à la clé de nombreux arrêts maladies et de départs de collaborateurs. En plus des crises de colère de la secrétaire d’État, le rôle trouble d’un des « très proche«  de la membre du gouvernement, qualifié par une des sources « d’intouchable », cristalliserait les tensions au sein du cabinet. La secrétaire d’État Nathalie Elimas n’a pas souhaiter réagir les informations de la Presse. Rappelons tout de même qu’elle est en charge de la lutte contre le harcèlement à l’école.

Les diplômes de madame Elimas: Après un master de droit de l’université Paris-Nanterre et d’un MBA en ressources humaines de l’Institut supérieur du commerce de Paris, elle a travaillé plusieurs années en tant que cadre dans les ressources humaines avant d’entrer en politique sous les couleurs du Modem en 2007. Elle a notamment été élue sur la liste de Valérie Pécresse aux élections régionales en 2015.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. Peut-être au niveau mais pas pour cette tâche.
    De plus, elle a du s’identifier à celui qu’elle sert, un mégalo qui se prend pour Dieu.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :