AccueilInternationalIslam dans le MondeSous l'impulsion du Pakistan, l'ONU créé une “journée contre l'islamophobie”

Sous l’impulsion du Pakistan, l’ONU créé une “journée contre l’islamophobie”

La résolution A/RES/76/254 de l’Assemblée générale des Nations Unies consacre la journée du 15 mars comme la « Journée de lutte contre l’islamophobie ». L’initiative vient du Pakistan et l’organisation de la coopération islamique, basée en Arabie saoudite.

Le texte, qui est non contraignant, appelle les 193 États-Membres de l’organisation, ainsi que «les autres organisations internationales et régionales et la société civile, le secteur privé et les organisations confessionnelles, à organiser et à soutenir divers événements à haute visibilité visant à accroître efficacement la sensibilisation à tous les niveaux sur la lutte contre l’islamophobie».

Nicolas de Rivière, l’ambassadeur français à l’ONU a tenu à marquer une différence timide vis-à-vis du texte en rappelant qu’il n’existait aucune définition juridique de l’islamophobie. Rappelons que c’est au nom de l’islamophobie qu’un réfugié russe d’origine tchétchène de 18 ans a assassiné le professeur d’histoire géographie Samuel Paty le 16 octobre 2020 à Éragny, dans le Val-d’Oise.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

2 Commentaires

  1. L’Onu servira à l’utilité de la paix dans le monde seulement quant elle fera le travail pour ce qu’elle a été créée et c’est loin d’être le cas actuellement. les palestiniens peuvent en être témoins en premier où ils se font coloniser sous l’oeil bien veillant de l’Onu, en parlant de l’Indonésie de l’Arabie saoudite, du Pakistan et quelque autre pays ou la Christianophobie y est supérieur à tout autre pays dit islamophobe selon l’ONU.

  2. Tant qu’on y est, pour que ça fasse “sens”, demandons que soient créées des journées par exemple: contre la christianophobie (des millions de chrétiens sont persécutés dans un silence médiatique assourdissant, des lieux de culte chrétiens sont profanés et des prêtres sont simplement tués, comme ça, comme si ce n’était rien). On pourrait d’ailleurs se demander s’il existe encore quelque chose qui ait du sens. Il n’y a pas d’islamophobie, par contre il y a bien une volonté de vivre chez les non musulmans (dont je suis) dans leur différence et il y a aussi une volonté de côtoyer des gens différents avec et sans religions. Il y a un droit sacré aussi, il faut bien le dire, de dire merde si l’on veut à toute religion et tout obscurantisme, c’est bien français. J’ai des amis par exemple auxquels je tiens par-dessus tout et qui ont pour adage: “ni Dieu, ni Maître”. Cela m’a toujours fait sourire affectueusement. Ça montre aussi un certain caractère qui, s’il disparaissait du paysage, rendrait la vie d’une monotonie affreuse. On y perdrait en originalité. On pourrait créer des journées pour les athées, des journées pour les laïcs, des journées “pour”. Des journées pour les animaux et des journées pour les arbres et les fleurs, des journées pour l’Eau et pour les rivières, les lacs, les rivières, les océans. Une journée où des journées pour la forêt, une journée pour les éléphants et contre le braconnage et contre les commanditaires en Chine de défenses d’éléphants, des journées pour l’intelligence contre la connerie, une journée pour nos vieux amis depuis des millénaires, ensemble, le chien et le chat…. Etc. Une journée contre l’exclusivisme et contre le séparatisme, pour le partage, sans parti pris et sans préférence (une manière de remettre les chantres de l’islamophobie à leur place, eux qui voient le brin de paille dans l’œil de tous ceux qui ne sont pas islamistes et qui ne voient pas la poutre énorme qui est dans le leur).
    L’islam est une religion de la guerre affirmons-le franchement car elle s’est propagée suivant ce mode opératoire et donc elle a conservé ce mode pour conserver le pouvoir acquis dans le terreau de la terreur. C’est en coupant les têtes que l’islam a pu se faire un chemin. Les autres religions ont appris la tolérance, l’échange positif (ni menaces, ni violences, ni massacres), les valeurs nécessaires à la pérennité du contrat social. Tant que l’islam reste ce qu’il est aujourd’hui, la méfiance et les obligations, l’exigence de preuves de bon sens et d’acceptation des autres qui sont tous différents et qui doivent le rester, au nom même de la Démocratie, doivent rester la règle et la feuille de route. On ne peut pas, on ne doit pas faire confiance gratuitement et bêtement. La Démocratie mérite autre chose. Bien sûr, il faut être contre cette journée de l’islamophobie car le discours qui l’entoure est tissé de mensonges. Et je suis désolée mais je trouve très grossière la façon qu’ont les pays islamistes de prétendre parler le langage de la Démocratie et je trouve particulièrement monstrueux l’usage qu’ils en font dans leurs pays respectifs. Il n’est que de rappeler la facilité avec laquelle ils distribuent la peine de mort pour tous les contrevenants à leur religion : peine de morts pour le seul motif du blasphème, persécution des chrétiens, des bouddhistes et autres croyants d’une autre religion que l’islam, la prétention exacerbée de vouloir soumettre la moitié et même un peu plus de la population mondiale (les femmes), etc. Étant donné tous les manquements à la Liberté de pensée, à la Démocratie, franchement les pays islamistes qui posent cette journée contre l’islamophobie risquent d’être la risée de tous les autres États. Je trouve que tous les autres États doivent demander en contrepartie DES journées de la Résistance à l’islamisation des esprits et pour la lutte contre l’obscurantisme et la barbarie sanguinaire de l’islam contre tous les courants de pensées qui lui sont opposés et il faut exiger des pays islamistes qui chérissent tant la Démocratie quand il s’agit de défendre leur seule position, d’accepter et de voter ces journées qui seront il faut bien l’admettre des journées de Résistance à l’oppression et à l’annihilation.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :