AccueilÉcologie et santéÉcologie punitiveLe collectif "Bretagne contre les fermes-usines" a déversé 1500 tonnes de blé...

Le collectif « Bretagne contre les fermes-usines » a déversé 1500 tonnes de blé sur la voie ferrée

Ils auront jeté, non pas par les fenêtres, mais par les vannes du train, 1500 tonnes de blé pour une valeur estimée à 2 millions d’euros! La cinquantaine d’activistes de ce collectif souhaitait une action coup de poing pour dénoncer l’élevage intensif dont la Bretagne est prisonnière depuis des décennies.
Ils ont ainsi bloqué le train à Noyal-Pontivy (Morbihan) en édifiant un muret de parpaings à travers la voie ferrée. Leur but était de détruire les céréales de soja censé nourrir le cheptel breton, et, comble de la situation, ils se sont trompés dans la nature de la cargaison qui était destinée à l’usine Sanders, filiale du groupe Avril. Ils ont déversé non pas du soja comme ils le croyaient, mais du blé provenant d’Indre. Pour ces ultra, peu importe, ils se sont carapatés avant l’arrivée de la Police et avaient agi à visage découvert.


Condamnations unanimes

Le Ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a bien évidemment condamné ce gaspillage honteux alors que la Russie et l’Ukraine représentent à eux deux 29% des exportations mondiales de blé et que le monde risque une famine dans les prochains mois selon l’ONU.


Des céréales respectueuses de l’environnement

Ces activistes ont détruit l’équivalent de 7 millions de baguettes par simple rébellion envers l’agro-industrie. Au final, ils se sont ridiculisés en jetant des céréales respectueuses de l’environnement!

L’ex porte-parole national du syndicat agricole Confédération paysanne, Laurent Pinatel s’est montre écœuré face à de tels comportements :

L’agriculture fera probablement l’objet de futurs débats politiques dans cette campagne présidentielle qui a grandement besoin de traiter les sujets de fond, productivité et écologie ne sont pas incompatibles!

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

2 Commentaires

  1. L’on peut comprendre la colère mais pas la bêtises.
    Ok, les agriculteurs ne s’en sortent plus, et leur gest a un impact médiatique et financier par le volume et le coût de nettoyage mais c’est faire le jeu des grands voleurs. Ces mêmes grands voleurs qui les metayent sans ménagement à travers leurs lois et combines. N’y aurait il pas été mieux de diriger ce blé vers une autre destination plus profitable aux moins riches ?

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :