AccueilPolitiqueMacronElise Van Beneden présidente d'Anticor sur l'affaire McKinsey: il faut mettre tout...

Elise Van Beneden présidente d’Anticor sur l’affaire McKinsey: il faut mettre tout sur la table!

Pour Elise Van Beneden, avocate au barreau de Paris et présidente de l’association Anticor depuis mars 2020 l’affaire Mc Kinsey a plusieurs angles d’attaques (pénal ou non): pantouflage, soupçon de prise illégale d’intérêt, détournement de fonds publics, financement illégal d’un parti politique (En Marche), et « renvoi d’ascenseur » suite à du travail pro bono pour le candidat Macron pour la conception de son programme en 2017.

Elle parle aussi des « contrat-cadres » passés sans mise en concurrence suite à une loi opportune du Gouvernement pour favoriser certains cabinets de conseils plutôt que d’autres.

« Je ne sais pas si Mc Kinsey est capable de faire en une journée ce qu’un fonctionnaire peut faire en un mois, mais j’en doute, et ça c’est notre argent, c’est l’argent public »

Elise Van Beneden, présidente d’Anticor, sur Sud Radio, 31/03/2022

Le point de vue d’Anticor sur l’affaire McKinsey sur Sud Radio avec Patrick Roger et Françoise Degois, dévoilé le 31/03/2022 est que le procureur national financier aurait déjà dû se saisir de ce dossier avec l’appui de plusieurs textes de référence.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.2 / 5. Nombre de vote(s): 6

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :