AccueilMensongesMcKinseyLa réforme de la CAF conseillée par McKinsey a encore allongé le...

La réforme de la CAF conseillée par McKinsey a encore allongé le traitement de dossiers

Censée simplifier l’informatisation des allocations, la réforme de la CAF (Caisse d’allocations familiales) entrée en vigueur il y a 1 an a eu l’effet contraire. Car le délai de traitement des dossiers d’APL et de RSA s’est encore allongé.

Montant de la facture du conseil de McKinsey sur les prestations de la CAF: 4 millions d’€. (RMC) Ces difficultés de versements qui rendent la vie des plus précaires encore plus difficile concernerait plusieurs dizaines de milliers de français. Une source à la CAF résume la difficulté de la situation, qui serait d’ordre technique plus qu’humaine :

« Depuis qu’il y a eu la réforme, alors que le système informatique tirait déjà un peu la langue, ça a commencé à ralentir encore plus et à ne plus répondre correctement. Pour certaines CAF, on est passé d’un mois à trois mois de délai pour les traitements. »

Du côté de la CAF, on se dit conscient des problèmes et des retards mais être « pleinement mobilisés ». Comme les cabinets de conseil pendant le quinquennat Macron, en somme.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :