AccueilMensongesMensonges d'Olivier VéranUn cabinet de conseil mandaté pour compter les masques… le 12 mars...

Un cabinet de conseil mandaté pour compter les masques… le 12 mars 2020!

Le 12 mars 2020, le Président de la République Emmanuel Macron s’adressait, l’air grave, à un record de 24,8 millions de téléspectateurs (soit 87,4% de part d’audience). Il y sonnait la « mobilisation générale » contre le COVID19 et s’enorgueillissait d’avoir « agi et préparé » les systèmes de santé français à la crise*. C’est un copié-collé du discours inflexible qu’avait tenu Olivier Véran le 18 février 2020 sur France Inter. Le neurologue de formation, 2 jours après sa nomination comme ministre, affirmait que face au COVID19, « la France est prête, je n’ai pas besoin de le vérifier » (voir ci-dessous).


Pas besoin de vérifier, vraiment?


L’absence de masques n’a incité qu’à faire appel au privé… le 12 mars 2020

Or, la vérité est toute autre, car dans la machine de l’Etat, l’affolement était complet. Comme le révèle le rapport du Sénat sur les cabinets de conseil, le 12 mars 2020, tandis qu’Emmanuel Macron rassurait les français, le ministère de la Santé mandatait le cabinet français Citwell pour établir l’état du stock de masques en France auprès de Santé Publique France… ce qui aurait déjà du être fait depuis que longtemps.

Longtemps, en effet, quand on sait la nature du virus, qui se transmet principalement par gouttelettes et aérosolisation, était connu. En attendant les hôpitaux dispose au mieux d’un faible stock de FFP2, datant des années 2000. Ce qui rendait jaloux les médecins généralistes, « complètement à poil ».


Les images des équipements médicaux dérisoires effraient l’opinion publique

Six jours après le premier contrat pour déterminer l’état des masques, un autre contrat portant toujours sur les masques est passé. Le 24 avril, un autre contrat lui succède, cette fois pour vérifier le stocks de protection des soignants (blouse, gants, surblouses, etc.). La faute sans doute, à l’émotion des français qui découvrent début avril que des soignants aux Hospices de Lyon ont du fabriquer leurs propres surblouses à partir de sacs poubelles de 110 litres du commerce.
Le 18 juin, c’est au tour du stock des médicaments dans les hôpitaux d’être audité par le privé. Au total, le cabinet Citwell aura touché 6,7 millions d’euros sur ce genre de missions. Mais il n’est que l’un des nombreux cabinets employés sur cette période. Sidérant!


L’humiliation du Général Gallet par McKinsey

Le lendemain du 12 mars 2020, le 13, le Général Jean-Claude Gallet, que l’on avait vu coordonner la lutte face à l’incendie de Notre-Dame-de-Paris, est appelé en renfort au Ministère de la santé. A cette époque, les services de réanimation vont commencer à se remplir de patients covid sévères à une vitesse vertigineuse.

On imagine qu’à ce moment de la crise, un homme ayant une longue habitude des crises de part ses détachement militaires sur de nombreux théâtres d’opérations (attentat du RER B en 1996, fusillades sur les terrasses parisiennes en 2015) va être utiliser à plein. Mais que nenni!

Le militaire va en effet rendre son tablier au bout de quelques jours seulement, exaspéré qu’il est d’être supervisé par deux consultants du cabinet de conseil McKinsey par écran interposé depuis l’application de visioconférence Teams. Cet épisode de la vie du pays (devenu par le fait « en guerre » par sans général) ne ressortira publiquement que dans son livre autobiographique paru en novembre 2020. Le Général le dit sans détours, visant le pouvoir actuel:

«Pendant ces semaines (de confinement), je constate que ce qui nous arrive est bien plus grave: la notion de devoir, de responsabilité s’étiole»

On le voit, ce nouvel exemple de cynisme marié à l’impréparation a eu des conséquences irrémédiables notamment sur la mort de soignants (19 décès imputables au SARS-CoV-2 depuis le 1er mars 2020). La procrastination d’Emmanuel Macron, quand elle a pour cadre l’exercice de l’Etat, entraîne le mensonge et le mensonge la défiance des citoyens, qui arrive à s’informer malgré la chape de plomb du secret sanitaire devenu secret défense.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :