AccueilPolitiqueMacronComment on pourrait subir Macron jusqu'en 2034

Comment on pourrait subir Macron jusqu’en 2034

Le Président de la république Emmanuel Macron, le 12 avril 2022, s’est prononcé (tout comme son adversaire Marine Le Pen) pour le septennat.
Selon le candidat Macron, un mandat de 7 ans, c’est « un bon rythme pour la présidentielle » et « une bonne respiration par rapport au rythme des législatives. » Elections législatives, qui sont vues dans cette perspective comme l’équivalent des élections intermédiaires aux Etats-Unis dite des mid-terms.

Il précisait sur France 2 le 13 avril 2022 que « Quand on parle de réforme constitutionnelle, je dis que le septennat me paraissait une bonne option, mais il ne vaudra de toute façon pas pour le mandat qui vient, d’évidence ». mais cela n’excluait rien pour la suite…


Une réforme constitutionnelle à convenance personnelle?

Pour rappel, le passage du septennat au quinquennat s’est fait en 2000 par un référendum (remporté par le oui à 73,21%) sous le mandat de Lionel Jospin. Or, pour l’instant dans la réforme constitutionnelle de 2008, le Président de la République Nicolas Sarkozy a restreint l’utilisation du mandat présidentiel à deux exercices en inscrivant à l’article 6: «Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs. »

Dans l’ombre du Président Macron, certains, comme le sénateur François Patriat poussent depuis 3 ans à ce que Macron introduise le septennat suffisamment tôt dans le quinquennat pour qu’il se garde la possibilité de se représenter en 2027 pour un troisième mandat de 7 ans.

Cette perspective terrifiante entrainerait une présidence Macron jusqu’en 2034, quand l’actuel locataire de l’Elysée aura… 56 ans et Brigitte Macron… 81 ans! Et les enfants qui l’entouraient lors de sa montée sur cène lors de sa soirée de réélection au Champ-de-Mars, devenus majeurs, pourraient alors voter pour lui. Cette arme de dissuasion massive permettrait de neutraliser les ambitions des têtes qui pourraient dépasser au cours de ce deuxième mandat. Quant aux juges qui instruisent les nombreux dossiers qui attendent Macron à la sortie de l’Elysée, ils attendraient toujours !


Photomontage fait avec FaceApp

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4 / 5. Nombre de vote(s): 5

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :