AccueilÉconomieLe coup de gueule de David Lisnard sur la saignée de Macron...

Le coup de gueule de David Lisnard sur la saignée de Macron sur les collectivités

10 milliards d’euros. C’est l’effort démentiel demandé aux collectivités locales dans le budget de l’Etat que défend le président réélu Emmanuel Macron. Ils s’ajoutent aux 46 milliards d’euros déjà ponctionnés sur les collectivités locales depuis 2014 (année où Emmanuel Macron rentrait au Gouvernement). Cette injustice d’Emmanuel Macron sur les collectivités est dénoncée par le président de l’Association des Maires de France, David Lisnard.


Comment fonctionne une collectivité

Le maire de Cannes rappelle dans un tribune au FigaroVox que les collectivités locales sont vertueuses sur les dépenses du fait de deux contraintes intrinsèques intangibles. D’abord, leurs emprunts ne sont destinés qu’aux investissements. Ensuite, leurs budgets de fonctionnement sont nécessairement à l’équilibre.
C’est ainsi, par exemple, qu’au plus fort de la crise Covid, les maires qui avait réussi à avoir des masques se les sont vu confisquer par les Préfets pour les distribuer dans les hôpitaux car l’Etat avait été incapable de s’en procurer.


S’opposer au laxisme budgétaire de l’Etat

Ce qui met en colère David Lisnard, c’est de constater que c’est tout le contraire de l’État français, qui s’endette pour fonctionner tout en ne réformant pas suffisamment son fonctionnement. Ce qui entraîne une dette abyssale, qui sur le dernier quinquennat est passée de 98 à 112% du PIB (RMC).

Et, à l’inverse des administrations centrales de l’Etat, à l’intérieur de cette dette, la part des collectivités est en baisse. En effet, elle ne représentaient plus en 2020 que 9% de la charge sur les générations futures, à mettre en rapport avec les 19% de la dépense publique que lui consacre l’État chaque année (La moyenne européenne étant de 31%).

Pour le nouveau quinquennat qui commence, le programme de Macron qui consiste en 15 milliards de baisse d’impôts et 35 milliards d’euros de dépenses nouvelles, n’est pas financé. Le économies restent dans le flou car même le « plein emploi » promis par l’exécutif n’y suffira pas. Et cela aussi, cela met David Lisnard très en colère:

« Le déficit de l’Etat s’est dégradé avant le Covid. La dépense publique a augmentée hors Covid. (…) 40 milliard d’euros d’augmentation de dépenses de l’Etat, c’est délirant ».

David Lisnard, interview à Valeurs Actuelles, 31/03/2022

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :