AccueilPolitiqueLRGilles Platret sensible à la passion française d'Éric Zemmour, pas à son...

Gilles Platret sensible à la passion française d’Éric Zemmour, pas à son discours réactionnaire

Le maire de Châlon-sur-Saône et vice-président des Républicains Gilles Platret était au micro de Patrick Roger sur Sud radio le 16 avril 2022.


J’ai prévu la catastrophe du score de Valérie Pécresse

Gilles Platret rappelle pourquoi il s’est mis en retrait* de la campagne de Valérie Pécresse, qui, selon l’heure et demie qu’il a passée avec elle et Christian Jacob, n’avait pas vraiment envie de gagner. A contrario d’autres animaux politiques de la Droite avant elle (Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy) et qui était mal entourée par des gens qui voulu « enjamber » les Républicains.

La Droite a eu un vraie problème d’incarnation dans cette Présidentielle. Autre lacune de cette candidature Pécresse, l’absence de volontarisme dans la lutte contre l’islamisme:

« Elle l’a mis sous le boisseau, au nom du respect de la laïcité. Or, ça ne suffit pas à régler ce problème de l’islamisme« .

A noter qu’il adresse la même critique (ne pas vouloir gagner) à Marine le Pen qui a osé présenter sa nouvelle défaite aux Présidentielles comme une « victoire » au soir du second tour de 2022 (Le Point).


Les républicains ne sont fongibles ni dans le macronisme, ni dans le lepénisme

Pour lui, le sort des Républicains se joue aux législatives en tant que contre-pouvoir. Il faut s’appuyer sur le fait que selon les sondages, une majorité de français ne veulent pas qu’Emmanuel Macron ait une majorité à l’Assemblée.

Par respect des électeurs, on reste fidèle au combat contre le projet macroniste qu’on a mené. Dans cet esprit, tout candidat qui rejoindra la macronie devra se voir retirer le soutien de LR.

« Peut-être qu’on perdra, mais il vaut mieux perdre dans l’honneur que gagner avec la trahison ! »


Il souhaite discuter avec Eric Zemmour, mais pas rallier « Reconquête! »

Tous les partis sont mortels. On verra où en est la Droite après les Législatives. Et dans deux mois, Gilles Platret va sans doute travailler à refonder la droite républicaine « à son compte ».

S’il a eu des appels du pieds de l’équipe d’Eric Zemmour, il estime qu’il a amené de l’oxygène et la seule nouveauté dans cette campagne, mais que les français rejettent la droite réactionnaire (NB: sur les questions de société essentiellement) et que Zemmour n’a pas su s’entourer de gens suffisamment crédibles pour diriger le Pays. Il discutera avec lui à titre personnel et non au nom des Républicains.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 1.5 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :