AccueilPolitiqueLRDavid Lisnard veut redéfinir la Droite après les Législatives

David Lisnard veut redéfinir la Droite après les Législatives

Dans un entretien-fleuve au Figaro abonnés, le président de l’Association des maires de France (AMF) David Lisnard revient sur la nécessité pour la Droite de proposer un projet de rupture avec le « social-étatisme » des quarante dernières années et celle de la lutte résolue contre les thèses racialistes et collectivistes de Jean-Luc Mélenchon auxquelles Macron a fait des clins d’œil appuyés entre les deux tours de l’élection suprême.


Le débat de la Présidentielle empêché

Pour le maire de Cannes, la Droite a la possibilité de voir dans les lacunes du débat d’entre-deux-tours entre madame Le Pen et monsieur Macron tous les interstices qui sont autant d’espace politique et idéologique.

Le problème de Valérie Pécresse au cours de cette présidentielle, cela aura été de proposer aux français une « somme de mesures » mal identifiées. Cela n’a pas été suffisant, loin s’en faut, pour la distinguer avantageusement de Macron, Le Pen ou Zemmour.


« Le macronisme c’est la grandiloquence des mots et l’impuissance des actes »

Pour David Lisnard, le débat public a été « mis en apnée » par la succession de crises au cours du quinquennat passé, et notamment la guerre en Ukraine. Ainsi, beaucoup de sujets économiques ont été mis sous le tapis lors de cette élection présidentielle. Les français ont vécu ces dernières années en pensant que l’argent public pouvait couler à flots. La réalité va nous sauter au visage sous forme de hausse des taux d’intérêt.

Le piège qu’a souhaité installer le président puis le candidat Emmanuel Macron entre le « parti de la raison » et l’offre « illibérale » de Marine Le Pen a parfaitement fonctionné. Certains à droite, autour de Nicolas Sarkozy, ont agi par intérêt personnel en devant un énième sous-parti du grand parti central.


Changer la Droite et changer les hommes

Car, poursuit l’élu cannois, la Droite est porteuse des idées de liberté et du capitalisme populaire. Sur le plan sociétal, d’une fierté culturelle et d’une grande ambition pour l’instruction nationale. L’objectif de la Droite: devenir un pays prospère, et un modèle en écologie.

David Lisnard souhaite débureaucratiser un pays où il y a une inflation des réglementations et où l’on a les impôts les plus élevés d’Europe (44,5% de prélèvements obligatoires en 2021, INSEE) et 8% de fonctionnaires affectés aux taches administratives de plus par rapport à la moyenne européenne.

« Il est dans l’intérêt du pays de défendre les ambitions d’une droite intelligente et raisonnable [qui] peut redonner sa grandeur à la liberté et à l’initiative individuelle. Nous devrons être le parti de tous ceux qui veulent maîtriser leur destin [en] récompensant le mérite ».

David Lisnard, Le Figaro, 27/04/2022

Faire respecter l’ordre et réaffirmer l’unité du pays. Et sur le front régalien, d’une opposition à tout laxisme sécuritaire à travers la défense d’un ordre juste.

Enfin, il faut moderniser et refonder la Droite, en étant « en prise » avec le pays. Cela passe par une organisation et des personnalités nouvelles. Ce débat interviendra après les législatives.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de vote(s): 45

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :