AccueilPolitiqueMort du Parti Socialiste (1969-2022)

Mort du Parti Socialiste (1969-2022)

La mort du Parti socialiste a été prononcé au petit matin, quand le parti a accepté à 62% un accord électoral avec la France insoumise. En tournant le dos à son histoire de parti de Gouvernement pour s’agréger dans un bloc contestataire, s’en est fini de la glorieuse histoire. Ainsi, pour Jean-Christophe Cambadélis, un de ses prédécesseurs au poste, estime qu’Olivier Faure « a donné les clés du camion » à Jean-Luc Mélenchon.

En forme d’avis de décès, le premier secrétaire de la formation, Olivier Faure s’est glorifié à une heure du matin sur les marches du siège d’Ivry-sur-Seine «A force de dire que nous sommes un parti de gouvernement, nous pouvons oublier nos propres racines, qui sont en partie dans la radicalité».

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. Le patidocialiste s’en va sans gloire, à part celles du passé très lointain qui sont celles uniquement d’un vrai parti socialiste. Au moins les prétendants au nom ne font pas insultes à leurs pères et mères, fondateurs et fondatrices, de l’héritage qui leur avait été confié et qu’ils ont dilapidé.
    Adieu les bannis de la politique, rien ni personne ne vous regrettera.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :