AccueilJusticeLaxismeStages de citoyenneté pour ceux qui ont voulu enflammer 6 militants de...

Stages de citoyenneté pour ceux qui ont voulu enflammer 6 militants de Zemmour: « Ça venait d’en haut »

Les deux individus d’extrême gauche qui avaient, le 18 mars 2022, aspergé d’essence des militants d’Éric Zemmour qui déroulaient une banderole sur un pont à Linas (Essonne) ont reçu des stages de citoyenneté.
Comme l’indique sur le plateau de CNews (notre vidéo) Georges Sauveur l’avocat pénaliste qui défendait les 6 victimes (dont 2 mineurs), ce dossier a reçu des instructions spécifiques de la chancellerie pour aboutir à une mesure aussi incroyablement légère: « Ça venait d’en haut », comme le rapporte plusieurs avocats et le bâtonnier de Paris lui-même.

En effet, avec la qualification de tentative d’homicide et 4 circonstances aggravantes, plutôt que violence volontaire, c’était 7 ans de prison qu’ils encouraient. A votre avis, si c’était des militants d’ultra-droite qui avait agi de même sur une famille de militants de Jean-Luc Mélenchon, les choses seraient-elles passées de la même manière? Personne ne peut sérieusement le croire.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de vote(s): 18

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

2 Commentaires

  1. je ne peux admettre que ça en reste là, je n’entends ni ne lis beaucoup de protestation : en est on arrivé à la loi du plus fort c’est-à-dire de celle qui écrase les victimes aux profit des ordures

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :