AccueilMacronLREMIVG dans la Constitution: après avoir été contre en 2018, LREM est...

IVG dans la Constitution: après avoir été contre en 2018, LREM est pour

Elisabeth Borne, en panne dans les sondages (NB: 59% de désapprobation de son action dans une enquête récente), a vu dans la décision de la Cour suprême des Etats-Unis d’individualiser le droit à l’avortement (IVG) pour chaque Etat une opportunité politique inespérée.
Le premier texte étudié par la nouvelle assemblée (si le Parlement lui accorde sa confiance, ce qui est loin d’être gagné, et de « sanctuariser » un droit qui n’a jamais été en danger en France, sous prétexte de lutter contre un Rassemblement National qui, en 2018, avait voté pour la constitutionnalisation du droit à l’avortement, quand La République en Marche, comme le rappelle ces cruels archives, avait voté contre.


Alors que la France est en pleine tourmente économique

Mais n’y y avait-il pas plus urgent que de légiférer contre une menace fantôme contre le droit des femmes? Rétablir nos comptes publics par exemples ou sauver notre industrie en déliquescence ? C’est ce que pointe l’économiste Christian Saint-Etienne:

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :