AccueilSociétéÉcolePour Pap Ndiaye, une scolarité “sereine” de ses enfants en REP+ n'était...

Pour Pap Ndiaye, une scolarité “sereine” de ses enfants en REP+ n’était plus possible

Le nouveau ministre de l’éducation Nationale Pap Ndiaye a donnée sa première interview au Parisien le 25 juin 2022. On savait d’ores et déjà que les deux enfants qu’il a eu avec la sociologue Jeanne Lazarus, Rose et Lucien, sont désormais scolarisés au sein de la très « sélect » (210 places pour 1.400 postulants) et prestigieuse Ecole alsacienne, dans le sixième arrondissement de Paris. Mais qu’en était-il auparavant?

« Ils étaient scolarisés avant en REP+ (NDLR : Réseau d’Education prioritaire renforcé). Il y a des moments qui, dans le développement de l’enfant, peuvent être compliqués. C’est le choix de parents d’enfants pour lesquels, à un moment, les conditions d’une scolarité sereine et heureuse n’étaient plus réunies ».

Comme disait Jean-Paul Sartre, l’enfer scolaire, c’est les autres !

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. c’est bien ce que tous les parents normaux se disent quand ils voient comment se passent les choses dans les écoles de la république, sans, pour beaucoup, pouvoir sortir leurs enfants de de l’enfer scolaire, faute de moyens ; leurs gamins sont livrés comme chair à pâté aux sauvages de façon à les réduire à rien pour que comparés à eux, les vandales exotiques croient qu’ils sont les plus forts. UN VRAI SACCAGE !

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :