AccueilÉcologie et santéSantéFraude sociale aux médicaments: quand la Sécu devient une rente

Fraude sociale aux médicaments: quand la Sécu devient une rente

Le magistrat spécialisé dans la Fraude sociale et auteur des « Cartel des fraudes 1 et 2 (éditions Ring) Charles Prats* a déniché sur les réseaux sociaux une pépite.


Fausses ordonnances

Il s’agit d’un compte qui promet aux titulaires de l’ex-CMU devenue protection universelle maladie (PUM) et de l’Aide médicale d’Etat (AME) des sommes rondelettes (200 à 1000€ par jour) en l’échange de fausses ordonnances à la chaîne de médicaments très onéreux. On parle ici de médicaments comme le Subutex, un substitut aux opiacés. Voir la vidéo « promotionnelle » ci-dessous (non floutée).


Les dessous de l’arnaque

Les montants en jeu sont colossaux, comme en atteste le témoignage d’un internaute (Karim A.) qui s’est prêté au jeu pour le but de la démonstration de cette arnaque à la sécu. L’arnaque comme par un SMS, puis par le renvoi de coordonnés, et enfin par l’envoi des fausses ordonnances.

Ce trafic serait en explosion depuis un ou deux ans. Certains se font prendre grâce à la vigilance des pharmaciens. Ainsi, à Montauban, en février 2022, 3 hommes avaient été condamné à des amendes et à de la prison ferme pour sa tête pensante pour avoir démarché des pharmacies un médicament d’une valeur de 5000€ (revendu 1000€ au marché noir).

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de vote(s): 6

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :