AccueilImmigrationClandestinsMalgré 8 délits en 1 mois, la comparution immédiate d'un Guinéen est...

Malgré 8 délits en 1 mois, la comparution immédiate d’un Guinéen est reportée

En situation irrégulière et sans abri, un Guinéen de 19 ans a commis 8 délits à Séné et à Vannes (Morbihan) en cette fin de période estivale. Ces délits furent tous empreints de drogue et de violence sévère. Ce 5 septembre 2022, il est incarcéré après l’agression d’un veilleur de nuit du Samu Social à Rennes, lieu-même où il était hébergé! (NB: Ce n’est pas la première fois qu’un migrant agresse celui qu’il l’héberge)

Tantôt porteur de cannabis, tantôt en slip sur le parking d’un hôtel, il se montre systématiquement très violent envers les forces de l’ordre. Ainsi, lors de sa comparution immédiate, il opte pour ce même comportement au point que, chose rare, il reste menotté pendant l’audience.


Jouer la montre

Son avocat, Me Corentin La Selve, joue la montre et obtient gain de cause en demandant le renvoi du jugement (au 21 octobre 2022) et une expertise psychiatrique. Notons que le médecin qui l’a ausculté pendant sa garde à vue n’a rien remarqué de pathologique.

Les tribunaux sont engorgés, peut-être le seraient-ils moins si, pour reprendre les propos d’Eric Ciotti la Loi était appliquée et qu’: « Un étranger en situation irrégulière doit être expulsé qu’il soit délinquant ou non, n’a pas vocation à rester sur le territoire national. »

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 7

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :