AccueilIslamSéparatismeOffensive des tenues religieuses et de la prière islamique à l'école

Offensive des tenues religieuses et de la prière islamique à l’école

Les frères musulmans et les salafistes sont à l’œuvre pour déstabiliser l’Education Nationale, selon une note de renseignements du CIPDR (Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation) datée du 27 août 2022 et révélée par L’Express. En ligne de mire : la laïcité à la française, qu’ils assimilent à l’islamophobie. Et le spectre de l’affaire Samuel Paty n’est pas loin.


Des vêtements religieux en pagaille

La note précise que «ces expressions sont caractéristiques de la stratégie d’entrisme salafo-frériste visant à faire entrer des pratiques et rites religieux au sein de l’école républicaine».

Leurs adeptes utilisent les réseaux sociaux pour donner des consignes aux jeunes de porter des tenues religieuses, d’effectuer du chantage aux jeunes femmes dévoilées (en se mettant en scène sous le hashtag – ou mot-dièse « islamophobie ») ou effectuer leur prière au sein des établissements. En août 2022, les services ont repéré un compte aux 47.500 abonnés qui propageait de tels recommandations, notamment de porter une ceinture par-dessus une abaya, pour contourner l’aspect religieux de cette robe.

Peut-être plus grave encore, dans un lycée du 4ème arrondissement de Paris, l’encadrement lui-même encourage l’affranchissement de la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école publique: «Les élèves doivent pouvoir venir dans les tenues qui leur conviennent : trop couverts ou pas assez, c’est à elles et eux de décider!»


La crainte d’une nouvelle affaire Samuel Paty

Cette note sert à la coordination nationale «Valeurs de l’école de la République» à avoir une vision d’ensemble de toutes les atteintes à la laïcité. Et pendant ce temps, que fait Pap Ndiaye? Une conférence aux Etats-Unis sur la difficulté d’introduire le concept de race en France. Et minimiser les faits pour ne pas stigmatiser.

A contrario, la CIPDR explique que de plus en plus de menaces pèse sur les personnels de l’Education Nationale. Cela passe, notamment par la diffusion d’information personnelles sur des conseillers principaux d’éducation sur les réseaux sociaux. Ce qui avait conduit, on s’en souvient tous, à la décapitation de Samuel Paty. Et l’actualité laisse à présager du pire, car le niveau de violence envers l’école est toujours au plus haut:

Ainsi, vendredi 16 septembre 2022, lors d’une sortie scolaire, une lycéenne en première qui s’était voilée en rentrant dans une bibliothèque de la Ville de Paris s’est plainte à son frère qui a débarqué avec la menace suivante aux policiers qui l’ont cueilli:

«Si quelqu’un touche au voile de ma sœur je le tue». .

Le frère d’une élève voilée du Lycée Simone Weil (Causeur)

Or, Deux jours plus tard, le frère en question était remis en liberté par la Justice en attente de son procès pour « outrage et menaces sur une personne chargée d’une mission de service public »

Et pourtant les intentions des frères musulmans sont clairs depuis que la Loi de 2004 a été votée :

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de vote(s): 15

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

2 Commentaires

  1. Ce que je pense de cet article : Qu’il bien dommage voire scandaleux qu’en Europe, il faille publier de tels articles qui resteront, de toute façon, lettre morte !

  2. Il est inutile d’interdire des associations tel les frères musulmans si vous laissez en liberté les gens participants alors que suffisamment de lois existent pour les expulser, des gens qui transforment l’école en mosquée.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :