AccueilSociétéCancel CultureLa CEDH condamne la France pour avoir donné du sursis à une...

La CEDH condamne la France pour avoir donné du sursis à une Femen!

Révoltant. La France vient d’être condamnée par la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) pour avoir condamné, en 2019, au bout de 5 ans de procédure et de recours, une Femen à un 1 mois de prison avec sursis. Le 20 décembre 2013, la militante aux seins nus avait surgi au sein de l’église de la Madeleine à Paris en pleine répétition de la chorale.

Dans une mise en scène grotesque, la jeune femme avait simulé « l’avortement de l’enfant Jesus » sur le maître-autel avec des morceaux de foie de veau, avant d’uriner sur les marches. La jeune femme arborait les écritures suivantes sur son buste : «Christmas is cancelled» (NB: Noël est annulé) et «344e salope». Une fois les images captées pour les besoins de sa « cause », un clerc présent dans l’église la raccompagne à l’extérieur.


Une conclusion sidérante

La condamnation pour exhibition sexuelle dans un lieu public appartenant à l’Etat, confirmée en cassation, a donc été désapprouvée par la Cour européenne, qui met en avant la cause du droit des femmes (quel rapport avec l’enfant Jésus?) et la liberté d’expression pour appuyer son jugement :

La CEDH « rappelle tout d’abord qu’une peine de prison infligée dans le cadre d’un débat politique ou d’intérêt général n’est compatible avec la liberté d’expression […] que dans des circonstances exceptionnelles, par exemple, la diffusion d’un discours de haine ou d’incitation à la violence. En l’espèce, l’action de la requérante […] avait pour seul objectif de contribuer au débat public sur les droits des femmes ». La France devra donc verser 9.800€ à la plaignante!

Quand on lit de telles inepties, on ne peut s’empêcher de rêver à ce que la France ne quitte cette cour de faux-semblants ! (Source: Sud-Ouest)

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 3

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

2 Commentaires

  1. Il faut savoir si nous sommes dans un Etat de droit ou un satellite européen multi-pensées. Dans ce cas je prendrai bien un peu de droite italienne ou hongroise dans nos lois.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :