AccueilÉcologie et santéÉcologie punitiveLe marché de la location privée pourrait baisser de 30% suite à...

Le marché de la location privée pourrait baisser de 30% suite à la chasse aux « passoires thermiques »

La loi « Climat et Résilience » du 22 août 2021 (NB: soi-disant issue de la consultation citoyenne du Climat) pourrait avoir raison de la volonté des derniers français qui mettent leurs logements en location.

Car à partir de 2023 et jusqu’en 2034, ce sont les logements dont la classe énergétique s’échelonnent de E à G qui seront progressivement interdits de passer en location, sous peine d’une amende allant de 3.000 à 15.000 €.

Et ce n’est pas une mince affaire. Car les chiffres donnent le tournis : près de la moitié du parc locatif en Ile-de-France est concernée. Dans le détail, les logements E, F et G représentent:

  • 45% des résidences principales d’Ile-de-France,
  • 48% des logements occupés par leur propriétaire,
  • 55% des logements locatifs privés.

Le marché de la location tendu comme jamais

Au total, selon Christophe Demerson, le président de l’UNPI (Union nationale des propriétaires immobiliers), c’est 30% des biens en location à l’année qui pourraient disparaitre du marché de la location. Car en France, il manque 400.000 logements.

Comme l’explique très bien Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du management des services immobiliers et membre du Conseil national de l’habitat, cette situation va pénaliser fortement les habitants des grandes villes:

« Le marché locatif privé est tendu depuis 20 ans déjà. En effet, la métropolisation s’est fortement renforcée sur cette période. Les 11 métropoles françaises sont devenus les principaux territoires d’attractivité. Or, dans ces villes, les ménages sont très majoritairement locataires« .

Henry Buzy-Cazaux, interrogé par Moneyvox, 03/10/2022.

Dans la France d’Emmanuel Macron, construire est devenu synonyme d’écocide et entravé par de nouvelles règlementations qui poussent en France comme du chiendent. Comme si on avait besoin de ça!

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. Il y a du bon dans cette chasse, car elle permet d’éviter des locations en dessous de toutes attentes sanitaires. Mais il faut accompagner plus largement et rapidement les propriétaires de biens locatifs : anha, ma prime renov, …

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :