AccueilViolencesPolicesÀ Montreuil, des policiers doivent relâcher un délinquant face à 1 foule...

À Montreuil, des policiers doivent relâcher un délinquant face à 1 foule hostile

Montreuil en Seine-Saint-Denis fait partie de ces territoires perdus de la République et ce dernier épisode en date ne fait que le rappeler avec force.

Samedi 23 octobre 2022, peu après minuit, une patrouille de police prend en flagrant délit un jeune homme auteur d’un graffiti. Aussitôt, des individus hostiles, masqués et pour certains alcoolisés, se déchainent envers les forces de l’ordre. Ils sévissent avec des tirs de projectiles, notamment d’un pot de peinture et d’un plot anti-stationnement dans le dos.


Une foule d’une centaine de personnes

Un des fonctionnaires essuie des coups de pieds dans le dos. Peu de temps après, une deuxième interpellation empire encore la situation. Il s’agit de celle d’un individu qui arbore un tee-shirt « Nique la police ».

Les policiers se trouvent alors cernés par une centaine de personnes qui réclament la libération des deux délinquants. Ils sont contraints de relâcher l’individu au tee-shirt ordurier, et à être dégagé par des collègues à coups de gaz lacrymogène et de tirs de trois grenades de désencerclement. L’auteur du graffiti, Olivier H., 33 ans, a été mis en garde à vue pour rébellion, provocation à la rébellion et dégradations de biens publics. Deux policiers ont été blessés dans l’intervention. Une plainte a été déposée.

(Lire aussi le compte-rendu de CNews)

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :