AccueilÉcologie et santéEnergieEn 2022, la France a basculé dans un schéma d'importateur d'électricité

En 2022, la France a basculé dans un schéma d’importateur d’électricité

La France est devenue en 2022, importatrice nette d’électricité, perdant d’un seul coup son statut historique de productrice d’électricité, obtenu grâce à l’énergie nucléaire lancé sous le Général de Gaulle. La mesure de ce nouveau statut se fait sur la différence entre l’électricité faite en France et celle qui provient de l’extérieur.
Et la bascule est brutale. Comme le révèle les chiffres du gestionnaire du réseau de transport d’électricité français RTE, cette année la France a importé 213 jours d’électricité de l’étranger contre 111 jours de production.

Les chiffres sont sans équivoque: sur la totalité de l’année 2021, le ratio était inverse : 78% d’import et 287 jours d’export d’électricité. Et cette tendance importatrice remonte à plusieurs mois avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Et va se poursuivre en 2023, sans aucun doute. Amusant quand on sait que le marché unique européen de l’électricité nous a été vendu par les élites comme un « bouclier » contre le black-out mais a surtout fait monter les factures des particuliers*.


Les français paieront le prix des inconséquences des choix énergétiques de Macron

Le résultat du désastre des choix de François Hollande et d’Emmanuel Macron de fermer les centrales nucléaires pour plaire aux personnalités « écolos » ont fait le plus grand mal à la France.

14 centrales fermees

Sa conséquence la plus immédiate, c’est de précipiter le risque de coupure d’électricité en janvier 2023, soit un grand bond en arrière de la France, façon « choc pétrolier » de 1973. Aujourd’hui ce n’est plus un choc, c’est un abandon en rase campagne.


Infantilisation et culpabilisation

Le Gouvernement, lui, a enfilé le col roulé comme les curés portent le col romain. Avec le même air moralisateur. Et cela, en déléguant à un système d’information « Ecowatt*« , inspiré des cartes de la météo. Il est censé servir de « père fouettard » pour les particuliers pour savoir avec un système de feux rouges, verts et orange quand faire fonctionner ses appareils électriques, et quand ne pas les faire fonctionner du tout. Bien évidemment, il n’y aura pas de suspens ce sera juste avant de partir au bureau et juste en rentrant. Et avec le risque de bloquer les antennes de communications.

Selon RTE: « Le dernier recours, ce sont des coupures programmées, ciblées, qui vont concerner l’ensemble du territoire français et qui auront une durée maximale de deux heures ». En seront exemptés les français qui sont hospitalisés à domicile. Mais pas les entreprises qui en ont un usage existentiel. Et qui en deux heures, peuvent parfaitement perdre leur outil de travail.

Elle n’est pas belle la France d’Emmanuel Macron?

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :