Paris: les drogués du crack ont des rapports sexuels devant des enfants de maternelle

Un témoignage édifiant de l’impuissance publique. La mairie socialiste du 18ème arrondissement a dû prolonger au-delà des vacances scolaires un « pédibus » avec des policiers municipaux pour permettre aux parents et aux enfants scolarisé à Charles-Hermite d’aller en classe.
Il s’agit de l’école élémentaire et maternelle Charles Hermite, dans la rue du même nom. Le maire, s’est félicité à BFMTV qu’il n’y ait jusqu’à présent « pas eu de drame » grâce à ce dispositif unique en France.

Selon cette parent d’élève interrogée sur BFMTV, les « crackeux » (NDLR: drogués au crack) regroupés en campement de plusieurs dizaines, n’ont aucune limite et à titre d’exemple, s’adonnent à des rapports sexuels en pleine rue, sous le regard des enfants.

La maire de la capitale, Anne Hidalgo de son côté, veut répartir ce qu’elle appelle les « usagers de crack » dans tout le territoire.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. Entre le danseur de claquettes et la danseuse de flamenco, on est bien ! Olé! il n’est pas question , et sous aucun prétexte, de répartir les camés d’aucune matière dans les régions de France, à bon entendeur. Vous les avez voulus, vous les avez eus. Démerdez vous, sans nous.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 007 899 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :