560 kilomètres parcourus pour détruire 100 millions de masques!

Cent millions de masques périmés ont été détruits en Gironde! C’était un stock stratégique de l’Etat dédié au Ministère de l’Education Nationale et conservé dans un entrepôt à Canéjean.


La péremption était dépassée de 8 mois

Les masques détruits avaient une date péremption d’avril 2022 pour les plus anciens et de septembre 2022 pour les plus récents. Effectivement, les masques veillissent et ne conservent plus leur propriété d’origine, vous diront les spécialistes. Pourtant, lors de la pénurie de masques en 2020, le Ministère du travail autorisait l’usage de masques à deux mois au delà de l’expiration, et pour la DGS (Direction Générale de Santé), c’était jusqu’à 7 ans. Il fallait juste vérifier l’état général, la température de conservation et le bon fonctionnement des élastiques…


136 camions mobilisés pour détruire les masques

220 millions de masques y avaient été stockés et seulement la moitié avait servie à fournir 1 boîte de masques par mois à chaque enseignant en janvier et février 2022 lors du variant Omicron. Depuis le 14 mars 2022, l’obligation de porter le masque en milieu scolaire a été levée et les masques dormaient tranquillement, dans l’indifférence générale.

Cent trente-six semi-remorques, d’une société privée, ont ainsi parcouru 560 kilomètres, distance entre Canéjan (Gironde) et la déchetterie Chimirec à Beaucaire (Gard) pour broyer les 100 millions de masques! Et ensuite, on nous dira : « je baisse, j’éteins, je décale »!

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.2 / 5. Nombre de vote(s): 5

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 846 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :