Le Parisien floute le visage de Mahomet dans 1 article sur la censure d’une prof américaine!

La trouille. Simplement la trouille. Ou la soumission, vous choisissez. Au départ il s’agissait juste pour une professeure d’histoire américain d’illustrer un sujet sur l’art islamique.
Elle a été mis à l’écart de son université Hamline, dans le Minnesota pour avoir montré un tableau du Moyen-Âge représentant le prophète Mahomet à ses élèves en cours d’histoire, après avoir prévenu ceux-ci. En effet, les associations locales du campus certainement « woke » ont eu raison du renouvellement du contrat de cette enseignante. La présidente de l’université, Fayneese Miller le dit sans ambage :

«Le respect pour les étudiants observant la foi musulmane dans cette classe aurait dû supplanter la liberté académique»

Fayneese Miller, présidente de l’université Hamline (Minnesota)

Le Parisien ne voulait-il pas « offenser » son lectorat?

De ce côté de l’Atlantique, en illustration de l’article rendant compte de cette polémique aux Etats-Unis, la rédaction du Parisien a choisi de flouter le visage du Prophète Mahomet. Et ce, 8 ans après les attentats de Charlie Hebdo où l’on était tué pour avoir « insulté » le prophète, le symbole est fort. Et l’article, indisponible depuis…

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 846 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :